Archives des Actualités internationales - AMSSNuR

IMG_3877-1280x2275.jpg

23 février 2024

Rabat, le 22 février 2024 – le Directeur Général de l’Agence Marocaine de Sûreté et de Sécurité Nucléaires et Radiologiques (AMSSNuR), M. Saïd MOULINE a accueilli le Directeur Général Adjoint de l’Agence Internationale de l’Énergie Atomique (AIEA), M. Hua LIU, en charge de la coopération technique.

A l’occasion de cette rencontre, qui s’est tenue en présence de M. Abdulrazak SHAUKAT, Chef de la Division de l’Afrique, de M. Mickel EDWARD, Chef de Section, de l’Agent National de Liaison du Maroc avec l’AIEA ainsi que des responsables de l’AMSSNuR, M. LIU a apprécié et souligné le rôle pivot du Royaume du Maroc dans la promotion de la sûreté et de la sécurité nucléaires et radiologiques au niveau du continent africain et par ailleurs.

En effet, face à des défis considérables en matière de sûreté nucléaire et radiologique en Afrique, le Maroc se distingue par son infrastructure bien établie et son expertise avancée, ce qui le positionne comme un modèle inspirant pour le continent, incarnant l’idéal d’un “Agenda Africain par les Africains pour l’Afrique”, a-t-il été noté par les hauts responsables de l’AIEA. Cette approche souligne l’importance de solutions africaines aux problématiques africaines, mettant en avant la solidarité et l’autonomie régionale dans le domaine de sûreté et de sécurité nucléaires et radiologiques.

Reconnaissant l’importance cruciale de la coopération régionale et internationale dans ce domaine, l’AMSSNuR s’engage à jouer un rôle de premier plan en partageant davantage son savoir-faire, son expérience et en collaborant étroitement avec d’autres autorités africaines pour relever les défis des utilisations sûres, sécurisées et bénéfiques pour le développement du continent. L’objectif est de créer un réseau solide de connaissances et de ressources humaines qui favorise le développement durable et également de la sûreté et de la sécurité à travers tout le continent.

La réunion a permis de jeter les bases d’un dialogue constructif sur les voies et moyens d’améliorer la coopération technique entre le Maroc et l’AIEA, ainsi qu’entre les pays des continents. Des discussions approfondies ont porté sur des sujets tels que le renforcement des capacités, la formation professionnelle, l’échange d’expertises, la sûreté de la gestion des déchets radioactifs et des réacteurs de recherche, la disponibilité des services techniques en matière de sûreté et de radioprotection et l’élaboration de la réglementation en matière de sûreté et de sécurité nucléaires et radiologiques adaptées aux besoins spécifiques de l’Afrique.

Cette collaboration entre l’AMSSNuR et l’AIEA, ainsi que l’implication active d’autres pays africains, s’inscrit dans le cadre d’une vision nationale encouragée par Sa Majesté le Roi que Dieu l’assiste et partagée par tous les acteurs concernés et ce, pour assurer un avenir sûr et sécurisé dans le domaine des sciences et des techniques nucléaires en Afrique. Cette vision concourt aussi à établir des mécanismes efficaces de gouvernance, à promouvoir les meilleures pratiques internationales, et à garantir que les avantages de la science et de la technologie nucléaire peuvent être exploités de manière sûre et durable pour le développement socio-économique du continent et ce dans plusieurs domaines, entre autres, l’énergie, l’agriculture et la santé.

En conclusion, cette rencontre revêt une grande importance pour la coopération Sud-Sud en Afrique, illustrant l’engagement du Maroc et de l’AIEA à travailler ensemble pour un avenir plus sûr et plus prospère. Les deux parties ont conclu à la nécessité d’une approche collaborative pour relever les défis de sûreté et de sécurité nucléaires et radiologiques, tout en ouvrant la voie à de nouvelles opportunités de développement et de coopération triangulaire et sud-sud à travers notre continent.

 

 


S.Mouline.jpg

2 février 2024

Sur proposition de l’AIEA, M. Saïd Mouline, Directeur Général de l’Agence marocaine de sûreté et de sécurité nucléaires et radiologiques (AMSSNuR) va présider dès 2024 le Comité directeur du réseau mondial de sûreté et de sécurité nucléaires (GNSSN) et ce, pour les trois prochaines années. Ce réseau de l’AIEA permet à ses membres d’échanger des connaissances et des services en matière de sécurité et de sûreté nucléaires en vue de parvenir à un haut niveau de sûreté et de sécurité nucléaires dans le monde.

Le GNSSN, réseau de connaissances, s’inscrit dans une méthodologie intégrée de l’AIEA en matière de renforcement des capacités, et contribue à améliorer la coopération et le dialogue à l’échelle internationale dans le domaine de la sûreté et la sécurité nucléaires, ainsi qu’à harmoniser les méthodes nationales de gestion des connaissances en matière de sûreté nucléaire. Ses principaux membres sont des fournisseurs d’informations et des opérateurs de réseaux régionaux (Asie, Afrique, Moyen Orient, Europe, Amérique Latine). L’AIEA, qui a remercié le Royaume du Maroc pour ses précieuses contributions, a souligné être convaincue que cette nomination contribuera de façon significative aux travaux de l’AIEA et du GNSSN visant à renforcer la sûreté et la sécurité nucléaires dans le monde entier.


f531180c-540a-474c-adba-f34d861d7b45.jpg

17 janvier 2024

Rabat, le 15 janvier 2024 –

Dans le cadre du renforcement des capacités nationales dans le domaine de la sécurité nucléaire, l’Agence Marocaine de Sûreté et de Sécurité Nucléaires et Radiologiques (AMSSNuR) et l’Office de Sécurité Radiologique (ORS) relevant de l’Administration Nationale de la Sécurité Nucléaire (NNSA-DoE) organisent, à Rabat, du 15 au 19 janvier 2024, un atelier de formation intitulé “Rechercher et Sécuriser les sources radioactives hors contrôle réglementaire”.

Destiné à une vingtaine de participants, cet atelier cible les inspecteurs de l’AMSSNuR ainsi que les représentants des départements et organismes concernés par la sécurité nucléaire.

Pour rappel, dans le cadre de la mission qui lui est assignée par la loi n° 142-12, l’AMSSNuR a élaboré un plan national pour la recherche et la sécurisation des sources hors contrôle règlementaire qui prévoit des actions de formation, de sensibilisation et de communication avec l’ensemble des parties concernées.

Dans ce cadre, au cours de cet atelier de formation, des experts américains vont dispenser des cours sur les procédures de recherche des matières radioactives utilisées aux Etats-Unis d’Amérique, l’utilisation de l’instrumentation radiologique associée, et les techniques de recherche avancées.

Les participants à cet atelier auront également l’opportunité de pratiquer les concepts enseignés lors des exercices pratiques et d’investigation sur le terrain notamment pour détecter des sources préalablement dissimulées dans la nature.

En complément, les participants auront l’occasion de découvrir le système d’apprentissage interactif adaptatif réaliste (RAILS) développé par ORS à travers des présentations qui seront accompagnées d’une démonstration pour illustrer son fonctionnement.

De son côté, l’AMSSNuR présentera le cadre législatif et réglementaire relatif à la sécurité des sources radioactives au Maroc, ainsi qu’un aperçu sur le plan de recherche des sources radioactives hors contrôle.

En ouvrant les travaux de cet atelier, le Directeur Général de l’AMSSNuR, Monsieur Saïd MOULINE, a souligné l’importance de ce type de formation à la fois théorique et pratique visant le développement des capacités nationales dans le domaine de la sécurité nucléaire et également l’acquisition des compétences et des connaissances approfondies sur les procédures de recherche et l’utilisation des différents équipements de détection de la radioactivité.

Le Directeur Général de l’AMSSNuR a souligné aussi l’importance et la richesse de la coopération technique avec les partenaires américains notamment l’Office de la Sécurité Radiologique, l’Autorité Nationale de la Sécurité Nucléaire et le Département de l’Energie.



22 novembre 2023

Rabat, le 22 novembre 2023 – L’Agence Marocaine de Sûreté et de Sécurité Nucléaires et Radiologiques (AMSSNuR) a organisé, en coopération avec l’Institut des Radioéléments Belge-Lab (IRE Lab), un atelier de formation national sur la surveillance radiologique de l’environnement en cas de situations d’urgence nucléaire ou radiologique, et ce, le 22 novembre 2023 à Rabat.

Cet atelier s’inscrivant dans le cadre du projet de coopération technique de l’AMSSNuR avec l’IRE Lab, portant sur la mise en place d’un système de monitoring radiologique du territoire marocain, a connu la participation du Ministère de la Transition Energétique et du Développement Durable, du Centre National de l’Énergie, des Sciences et des Techniques Nucléaires, du Centre National de Radioprotection, de l’Agence Fédérale du Contrôle Nucléaire, du Centre de Recherche Nucléaire (SCK-CEN) et de l’AMSSNuR.

Au cours de cet atelier, une présentation détaillée des activités de l’AMSSNuR a été donnée, offrant un aperçu approfondi des missions et des attributions de l’Agence en matière de surveillance radiologique de l’environnement en situations normales et accidentelles. En outre l’organisation du plan d’urgence en Belgique a été présentée par l’AFCN, mettant en lumière les structures et les procédures mises en place pour faire face aux situations d’urgence.

Les participants ont également eu l’opportunité de prendre connaissance des outils de modélisation des rejets et d’évaluation de l’impact des retombées nucléaires, dont ceux qui ont été développés par SCK-CEN, enrichissant ainsi leurs compétences techniques. Enfin, une présentation détaillée sur la stratégie de mesure dans l’environnement en situations d’urgence a été assurée par les représentants de l’IRE-Lab, fournissant des perspectives sur la gestion proactive des incidents.

Dans l’ensemble, cet atelier a constitué une plateforme collaborative pour renforcer les capacités d’AMSSNuR et de ses partenaires nationaux dans le domaine de la surveillance du territoire et de la gestion des situations d’urgence, offrant ainsi à l’ensemble des participants une opportunité pour l’échange d’expériences et des leçons apprises.

Pour rappel, cet atelier de formation est une continuité de celui qui a été organisé l’an dernier sur la même thématique, en présence des représentants des organismes nationaux concernés, de l’IRE-lab, de l’AFCN et de l’AMSSNuR.


PHOTO-2023-11-16-15-18-08.jpg

16 novembre 2023

Rabat, le 14 novembre 2023 – L’Agence Marocaine de Sûreté et de Sécurité Nucléaires et Radiologiques (AMSSNuR) organise, en collaboration avec l’Agence Internationale de l’Energie Atomique (AIEA) et le Réseau Arabe des Organismes de Régulation Nucléaire (ANNuR), l’atelier régional sur le renforcement de la sûreté radiologique en médecine, du 14 au 16 novembre 2023 à Rabat.

Prend part à cet atelier, animé par des experts de l’AIEA, plus d’une vingtaine de participants arabes représentants d’organismes de réglementation et des professionnels de santé de 12 pays : le Bahreïn, les Comores, l’Égypte, l’Irak, la Jordanie, le Koweït, le Liban, la Mauritanie, le Maroc, l’Oman, la Syrie et la Tunisie.

Dans son discours d’ouverture, M. Saïd MOULINE, Directeur Général d’AMSSNuR, a rappelé que l’Agence accueille cet atelier à Rabat pour discuter et apprendre des normes de sûreté de l’AIEA liées aux utilisations médicales, et ce, afin de développer et  ou de renforcer  d’avantage la culture de sûreté au sein de l’Agence et au niveau national en particulier dans le domaine médical mettant en œuvre les sources de rayonnements ionisants, ainsi que pour partager son expérience avec les organismes réglementaires des pays arabes. M. MOULINE a ajouté que dans le cadre de son plan stratégique pour la période 2022-2026, AMSSNuR développera et mettra en œuvre un programme sur le leadership et la culture de sûreté et de sécurité, visant principalement à soutenir et renforcer ses fonctions réglementaires, à poursuivre la mise en œuvre de systèmes de gouvernance et d’outils de gestion intégrée, et à instaurer la confiance du public dans son rôle en tant qu’organisme réglementaire de sûreté et de sécurité nucléaires et radiologiques.

Pour rappel, cet atelier est centré sur la radioprotection du patient. Il vise à renforcer la culture de sûreté radiologique relative à l’exposition médicale aux rayonnements ionisants en guidant les participants sur la manière de mettre en place un cadre d’activités organisées qui crée des cultures, des processus, des procédures, des comportements, des technologies et des environnements dans le contexte de l’exposition médicale, aptes à réduire systématiquement et durablement les risques, l’occurrence des préjudices évitables, la probabilité d’erreurs et l’impact des préjudices quand ils se produisent. En outre, l’atelier prévoit également de promouvoir les normes de sûreté de l’AIEA relatives à la radioprotection et la sûreté radiologique dans les applications médicales des rayonnements ionisants contribuant au développement d’une solide culture de sûreté radiologique et d’une prise en charge responsable de la radioprotection du patient par tous les acteurs impliqués.

Par ailleurs, les participants recevront des informations et des connaissances nécessaires au développement d’une culture favorable à l’harmonisation et à l’amélioration continue des pratiques, au service des patients et des professionnels de santé travaillants sous rayonnements ionisants, y compris les organismes de réglementation chargés du contrôle réglementaire de l’utilisation des rayonnements ionisants à des fins médicales.



13 novembre 2023

Rabat, le 13 novembre 2023 – L’Agence Marocaine de Sûreté et de Sécurité Nucléaires et Radiologiques (AMSSNuR) a organisé du 13 au 16 novembre à Rabat, en collaboration avec l’Office de la Sécurité Radiologique relevant du Département de l’Energie des Etats-Unis d’Amérique (ORS/DoE), un cours de formation sur le développement des programmes et des modules de formation en sécurité nucléaire et radiologique destinés aux organismes chargés de la sécurité nucléaire au Maroc.

Outre la contribution des représentants de l’AMSSNuR, ce cours a connu la participation des représentants des organismes nationaux en charge de la Sûreté Nationale et la Surveillance du Territoire.

Animé par des experts américains du Pacific Northwest National Laboratory (PNNL), cet atelier a pour objectif de fournir l’assistance aux organismes concernés pour le développement de leurs capacités propres à concevoir et mettre en œuvre des cours de formation sur l’intervention en cas d’événement de sécurité nucléaire.

L’atelier se base sur l’application de l’Approche Systématique de la Formation (SAT), une approche structurée utilisée en ingénierie de formation pour concevoir, développer et mettre en œuvre, de manière efficiente, des programmes de formation adapté aux besoins identifiés et pouvoir fournir les connaissances nécessaires à l’audience cible pour qu’elle puisse exercer sa fonction de manière efficace.

A l’issue de cet atelier, les participants seront familiarisés aux éléments clés de l’approche SAT consistant en l’analyse des besoins, la conception de la formation, le développement du matériel de formation, sa mise en œuvre et son évaluation.

Des exercices et des travaux pratiques par groupe seront réalisés pour que chacune des étapes soit soigneusement organisée pour garantir que la formation réponde aux besoins réels des apprenants, qu’elle soit structurée de manière logique et qu’elle atteigne les objectifs éducatifs préalablement définis.


IMG_1676-1280x736.jpg

23 octobre 2023

Rabat, le 23 octobre 2023 – L’Agence Marocaine de Sûreté et de Sécurité Nucléaires et Radiologiques (AMSSNuR) organise l’Académie du Leadership en Sécurité Nucléaire, en collaboration avec l’Agence Internationale de l’Énergie Atomique (AIEA) du 23 au 27 octobre 2023 à Rabat, en présence d’une vingtaine de participants représentants plusieurs états de notre continent, membres de l’AIEA.

Cette académie s’inscrit dans le cadre du plan d’action du Centre Collaborateur en matière de Sécurité Nucléaire de l’AIEA, une désignation accordée à AMSSNuR en 2021. Elle met l’accent sur une dimension tout aussi cruciale que les systèmes et mesures de sécurité nécessaires pour garantir la sûreté des installations, des matières nucléaires et autres matières radioactives, ainsi que des activités associées. Il s’agit de la dimension humaine et de son rôle dans la contribution à la sûreté et à la sécurité.

L’objectif est d’identifier et de promouvoir les qualités essentielles chez les futurs leaders tout en offrant aux participants l’opportunité de renforcer et d’améliorer leurs compétences en leadership. De plus, cette académie permet aux dirigeants intermédiaires de bénéficier des enseignements et de l’expertise de leurs pairs plus expérimentés, les préparant ainsi à des rôles de leadership plus importants à l’avenir.

Dans son discours d’ouverture, M. Saïd MOULINE, Directeur Général d’AMSSNuR, a souligné que l’organisation et la participation à ce programme représentent un engagement solennel envers la sécurité, élément primordial dans le secteur nucléaire. M. MOULINE a également rappelé que l’engagement des participants, tant pendant qu’après ce programme, agira comme un catalyseur pour renforcer la sécurité nucléaire sur notre continent.

L’académie est caractérisée par une série d’exposés présentés par des experts et des leaders de renom dans le domaine de la sécurité nucléaire. De plus, les participants auront l’occasion d’échanger des expériences, d’analyser des études de cas pertinentes et de participer à des discussions structurées visant à favoriser une compréhension approfondie des enjeux liés à la sécurité nucléaire.

L’Académie du Leadership en Sécurité Nucléaire constitue une plateforme pour le renforcement des compétences en leadership dans ce domaine, ouvrant la voie à une gestion plus efficace et plus sûre des infrastructures nucléaires et radiologiques en Afrique et dans le Monde. Elle démontre aussi la reconnaissance d’AMSSNuR comme agence de référence dans ce domaine.


3-1280x900.jpg

10 octobre 2023

L’Agence Marocaine de Sûreté et de Sécurité Nucléaires et Radiologiques (AMSSNuR) abrite l’atelier de formation de l’Agence Internationale de l’Énergie Atomique (AIEA) portant sur les difficultés de la réglementation des Petits Réacteurs Modulaires (PRM).

Prennent part à cet atelier, qui se tient à Rabat, du 9 au 13 octobre 2023, une vingtaine de participants représentant des autorités de sûreté nucléaire africaines au Burkina Faso, le Congo, la Côte d’Ivoire, le Madagascar, le Mali, la Mauritanie, le Rwanda, le Tchad, et l’union des Comores ainsi que des représentants des parties nationales concernées.

En ouvrant les travaux de cet atelier, M. Saïd MOULINE, Directeur Général d’AMSSNuR, a rappelé l’engagement du Maroc à partager son expérience dans le domaine de la réglementation de la sûreté et la sécurité nucléaires et radiologiques avec les pays de notre continent et de pouvoir ensemble identifier les principaux défis du contrôle réglementaire liés à l’évaluation des dossiers de sûreté des PMR et leur autorisation.

Le développement de ces technologies, a-t-il indiqué, ne cesse d’accroître dans le monde, enregistrant plus de 80 prototypes qui connaitront un énorme essor dans les années à venir, d’où l’importance de ce type de formation initiée dans le cadre travaux du Forum des Régulateurs des PRM de l’AIEA et de l’Initiative d’Harmonisation des Réglementations, initiée en 2022 par son Directeur Général, Monsieur Rafael Mariano Grossi.

En abordant le cadre juridique et réglementaire pour la sûreté nucléaire ainsi que les fonctions et les responsabilités d’un organisme de réglementation tel qu’édicté par les normes de l’AIEA, cet atelier permettra d’améliorer la compréhension et l’appréciation des enjeux liés à ces nouvelles technologies.

Il va de soi que pour réglementer les PRM, les organismes de réglementation devraient comprendre leurs diverses conceptions et types de fonctionnement et ce, afin de pouvoir leur appliquer les principes de la défense en profondeur ainsi que l’approche graduée en considérant l’utilisation des dispositifs de sûreté passive inhérente à leurs designs.

Les applications incluent, entre autres, la production d’électricité, le dessalement de l’eau de mer, la production d’hydrogène, la décarbonation, la production de chaleur.

A noter que cet atelier connaîtra des contributions significatives des experts de renommée internationale de l’AIEA, de l’Institut de Radioprotection et de Sûreté Nucléaire (IRSN), et de l’Autorité de Sûreté Nucléaire (ASN) ainsi que des échanges d’information et d’expériences dans le domaine de la réglementation nucléaire

Cet atelier promet d’être un forum enrichissant, favorisant le partage de connaissances et d’expérience entre les acteurs du secteur nucléaire. Il contribuera à renforcer la réglementation et les bonnes pratiques pour garantir la sûreté et la sécurité des PRM.


0E8AA026-FCE6-41A8-BA81-CC07165796BE-1280x1707.jpeg

2 octobre 2023

Vienne, le 29 septembre 2023 – En marge de sa participation aux travaux de la 67ème session ordinaire de la Conférence Générale de l’Agence Internationale de l’Énergie Atomique (AIEA), M. Saïd MOULINE, Directeur Général de l’Agence Marocaine de Sûreté et de Sécurité Nucléaires et Radiologiques (AMSSNuR), et M. Samy Shaaban Ata-Allah Soliman, Président de l’Autorité Égyptienne de Réglementation Nucléaire et Radiologique (ENRRA), ont officiellement signé un Mémorandum d’Entente, confirmant leur intérêt mutuel à poursuivre la coopération dans le domaine de l’utilisation de l’énergie nucléaire et des rayonnements ionisants à des fins pacifiques, et ce, le 29 septembre 2023 à Vienne.

Le Mémorandum d’Entente entre AMSSNuR et ENRRA ambitionne de créer un cadre de coopération englobant divers domaines et prévoit, à travers ce cadre de référence, l’élaboration de plans d’actions visant l’organisation d’ateliers, des visites scientifiques, l’échange d’experts, des séminaires et cours de formation, ainsi que toutes autres opportunités susceptibles de mettre en valeur la portée de cet accord.

Cet accord entre AMSSNuR et ENRRA témoigne de l’engagement continu des deux pays envers la promotion de la sûreté et de la sécurité nucléaires et radiologiques, ainsi que de leur volonté de renforcer la coopération internationale dans ce domaine afin de garantir la protection de l’Homme, dela santé et de l’environnement. La mise en œuvre de ces mesures conjointes contribuera à garantir l’utilisation pacifique, sûre et sécurisée de l’énergie nucléaire et des technologies associées.


signature-1280x898.jpeg

29 septembre 2023

Vienne, le 29 septembre 2023 – En marge de la 67ème session ordinaire de la Conférence Générale de l’Agence Internationale de l’Énergie Atomique (AIEA), M. Saïd Mouline, Directeur Général de l’Agence Marocaine de Sûreté et de Sécurité Nucléaire et Radiologique (AMSSNuR) et Mme Lydie Evrard, Directrice générale adjointe  chargée de la sûreté et de la sécurité nucléaires à l’Agence Internationale de l’Energie Atomique (AIEA), ont signé des Arrangements Pratiques, le 29 septembre 2023 à Vienne, en présence de S.E. M. Azzedine Farhane, Ambassadeur et représentant permanent du Royaume du Maroc auprès des Organisations Internationales à Vienne. Ces Arrangements établissent un cadre solide de coopération entre l’AIEA et l’AMSSNuR, visant à promouvoir les compétences en sûreté radiologique sur le continent africain.

Lors de la cérémonie de signature, M. Mouline a souligné que le renforcement de capacité est la clé pour le développement de notre continent dans tous les secteurs et encore plus dans le secteur de la régulation de la sûreté radiologique car il permet de faciliter le déploiement d’appareils radiologiques. Cet accord de coopération pratique couronne les efforts déployés par l’AMSSNuR depuis sa création dans le domaine de la sûreté et de la sécurité nucléaires et radiologiques. M. Mouline a également exprimé l’engagement ferme de l’AMSSNuR à renforcer la coopération au niveau continental, favorisant ainsi la coopération triangulaire entre l’IAEA et d’autres pays africains en matière de formation, de partage de connaissances et d’expérience en matière de sûreté et de sécurité nucléaires et radiologiques, dans une démarche en accord avec la vision de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, que Dieu l’Assiste, en faveur du renforcement de la coopération Sud-Sud.

A noter que l’AMSSNuR a déjà été désignée comme premier Centre Collaborateur en Afrique de l’AIEA pour le renforcement des capacités en matière de sécurité nucléaire et premier Centre régional de l’AIEA en Afrique pour le développement des compétences en matière de préparation et de réponse aux situations d’urgence nucléaire. L’AMSSNuR tend à remplir les conditions mentionnées cette année lors des rencontres des régulateurs à l’AIEA, à savoir l’indépendance, la neutralité et l’intégrité.

À la suite de cette signature, l’AMSSNuR aura ainsi une École Africaine pour les Régulateurs de la Sûreté Radiologique, en étroite collaboration avec l’AIEA. Cette école aura pour mission de renforcer l’infrastructure réglementaire existante en organisant au moins trois cours de formation chaque année, conçus avec l’AIEA. Ces formations couvrent des sujets tels que la rédaction de réglementations, l’autorisation et l’inspection des sources de rayonnements ionisants, ainsi que des cours de formation destinés aux responsables de la protection radiologique. Cette initiative vise à renforcer les compétences et les capacités des régulateurs de la sûreté radiologique en Afrique afin de garantir une utilisation sûre et sécurisée des sources de rayonnements ionisants dans la région.

Ce partenariat stratégique, qui s’étendra sur une période de trois ans, avec l’appui de l’AIEA, assurera le renforcement, l’efficacité et la durabilité de l’infrastructure réglementaire de la sûreté radiologique en Afrique. Cette collaboration jouera un rôle déterminant dans le développement des compétences et des capacités des régulateurs de la sûreté radiologique en Afrique, lequel est essentiel pour un avenir plus sûr et plus durable pour tous.


X
X
Aller au contenu principal