Archives des Actualités internationales - Page 2 sur 3 - AMSSNuR

Webinaire-AMSSNuR-inet-EPR-768x768-1.jpeg

18 septembre 2020

Dans le cadre d’une réunion virtuelle de consultation organisée par l’Agence Internationale de l’Energie Atomique (AIEA) sur le portail du Réseau International pour l’Education et la Formation en matière de Préparation et de Conduite des Interventions en cas de situation d’urgence nucléaire ou radiologique iNET-EPR, le Directeur Général de l’Agence Marocaine de Sûreté et de Sécurité nucléaires et Radiologiques (AMSSNuR), Dr Khammar MRABIT, a partagé l’expérience marocaine dans le développement des compétences en matière de préparation et d’intervention dans les situations d’urgence nucléaire ou radiologique, et ce, le jeudi 10 septembre 2020.

Au cours de cette réunion tenue à distance, Dr Mrabit a présenté aux participants issus d’Europe occidentale les efforts déployés par AMSSNuR pour le développement des compétences nationales en matière de préparation et d’intervention dans les situations d’urgence, y compris des volets de la formation et de l’éducation, qui sont des facteurs essentiels dans la préparation nécessaire pour répondre aux situations d’urgence nucléaire ou radiologique.

Grâce à ces efforts, en mai 2019 AMSSNuR a été désigné par l’AIEA comme  premier Centre Africain de Développement de Compétences dans le domaine de la préparation et de la conduite des interventions en cas de situation d’urgence nucléaire ou radiologique.

Dr Mrabit a également mis en avant les réalisations d’AMSSNuR en termes de développement de son capital humain et d’organisation d’exercices et d’ateliers en collaboration avec les parties nationales et internationales concernées, afin de renforcer les capacités nationales dans ce domaine et de contribuer à la durabilité des dispositifs et des capacités mis en place.

Enfin, Dr Mrabit a rappelé que le Royaume du Maroc est prêt à échanger son expérience nationale avec les autres pays. Il est à rappeler qu’il poursuivra ses interventions dans le cadre de cette mission en participant à une série de réunions de partage d’expérience avec les parties concernées en Afrique, en Amérique et en Asie.


Win-africa-launch-event.png

17 septembre 2020

Dans le cadre des Orientations Royales et conformément à l’intérêt porté par Sa Majesté le Roi Mohammed VI, que Dieu l’Assiste, à la coopération interafricaine, le Directeur Général de l’Agence Marocaine de Sûreté et de Sécurité Nucléaires et Radiologiques (AMSSNuR), Dr Khammar Mrabit, a participé à l’évènement de lancement de la section WiN Africa, (Women in Nuclear). Cet évènement s’est tenu virtuellement le 16 septembre 2020 et 142 personnes y ont assisté, y compris les collaboratrices d’AMSSNuR. Plusieurs experts tels que le Chef de la Division Afrique de l’Agence Internationale de l’Energie Atomique (AIEA), M. Shaukat Abdulrazak, la Présidente de WiN Global, Mme Gabriele Voigt, et le Secrétaire Exécutif de la Commission Africaine de l’Énergie nucléaire (AFCONE), M. Messaoud Baaliouame ont également participé à cet évènement.

Dans son allocation d’ouverture au WiN Africa , Dr Khammar Mrabit a présenté AMSSNuR comme une autorité réglementaire marocaine indépendante dans les domaines de la sûreté et de la sécurité nucléaires et radiologiques qui prône la parité homme/femme dans le cadre de sa stratégie des ressources humaines, avec une structure organisationnelle comptant 49% de femmes parmi ses employés et 43% de femmes dans des postes de responsabilité.

Dr Mrabit a ensuite fait part aux participants de l’importance particulière qu’AMSSNuR a toujours accordée, depuis sa mise en place en 2016, aux femmes et à leurs réalisations qui contribuent de manière significative à l’amélioration continue de la sûreté, de la sécurité et des garanties nucléaires et radiologiques dans le but d’assurer la protection du public et de l’environnement contre les risques liés à l’utilisation des rayonnements ionisants.

Dr Mrabit a également saisi cette occasion pour communiquer sur la volonté des collaboratrices d’AMSSNuR à partager leurs expériences et leur expertise avec les états africains membres de l’Agence Internationale de l’Energie Atomique, ainsi que sur leur détermination à contribuer à l’établissement et au renforcement des infrastructures de sûreté et de sécurité nucléaires et radiologiques nationales et régionales, que ce soit à travers le forum des organismes de réglementation nucléaire en Afrique (FNRBA) ou par le biais de la coopération bilatérale.

Enfin, Dr Mrabit a annoncé l’organisation de la première réunion des femmes des autorités réglementaires africaines (WiNARB) par le Royaume du Maroc en 2021, et ce, en vue de booster la coopération entre les femmes des autorités réglementaires dans les domaines de la sûreté et de la sécurité nucléaires et radiologiques.


Cote-d-Ivoire-Maroc.jpg

29 juillet 2020

L’Agence Marocaine de Sûreté et de Sécurité Nucléaires et Radiologiques (AMSSNuR) a signé un Mémorandum d’Entente (MoU) avec l’Autorité de Radioprotection, de Sûreté et de Sécurité Nucléaires de la République de Côte d’Ivoire (ARSN). Celui-ci porte sur l’échange d’informations techniques et la coopération dans les domaines de la sûreté et de la sécurité nucléaires et radiologiques.

Au vu des circonstances sanitaires actuelles liées à l’épidémie de Covid-19, ce Mémorandum d’Entente a été signé par voie électronique entre le Directeur Général d’AMSSNuR, Dr. Khammar MRABIT et la Directrice Générale de l’ARSN, Pr. Marie-Chantal KOUASSI GOFFRI, respectivement le 19 juin et le 17 juillet 2020. Cette signature virtuelle sera corroborée par une signature officielle lors d’une cérémonie réunissant les deux autorités réglementaires.

En vertu de ce mémorandum, les deux parties s’engagent à échanger les informations techniques et les expériences respectives en matière de réglementation de la sûreté et de la sécurité nucléaires et radiologiques, de gestion des déchets radioactifs et du combustible usé, de la préparation et de la conduite des interventions d’urgence radiologique et du renforcement des capacités en matière de sûreté et de sécurité nucléaires et radiologiques. Ce mémorandum d’entente couvre également l’accompagnement dans la mise en œuvre des plans intégrés d’appui à la sécurité nucléaire, la conduite d’une étude environnementale des installations radiologiques, la préparation et la conduite des mesures de sécurité nucléaires lors des grandes manifestations publiques.

La signature de ce Mémorandum d’Entente qui accorde un intérêt tout particulier à la coopération africaine, s’inscrit dans le cadre des efforts consentis par AMSSNuR pour la promotion du partenariat Sud-Sud prônée par SM le Roi Mohammed VI, que Dieu Le glorifie, et ce à travers l’échange d’information technique, le partage d’expériences et de bonnes pratiques, des visites scientifiques et d’experts, des exercices de simulation et des exercices sur le terrain, la mise en œuvre de projets et des études conjointes de coopération, ainsi que la mutualisation des équipements ou des appareils nécessaires pour mener les activités de sûreté et de sécurité nucléaires et radiologiques dans les deux pays.

A l’issue de ce mémorandum, il a été décidé de renforcer la coopération régionale et la coopération Sud-Sud, notamment à travers le Forum des organismes de réglementation nucléaire en Afrique (FNRBA), présidé par le Directeur Général d’AMSSNuR. Aujourd’hui, le Royaume du Maroc s’impose comme modèle dans le domaine de la sûreté et de la sécurité nucléaires et radiologiques. Le Directeur Général d’AMSSNuR réitère l’engagement d’AMSSNuR à partager son expérience avec la Côte d’Ivoire.


Eapc_BtXkAU-nGQ.png

17 juin 2020

En sa qualité de Président du Bureau du Réseau International pour l’Education et la Formation dans le domaine de la Préparation et de la Conduite des Interventions en cas de situation d’urgence nucléaire ou radiologique (RiEF-PCI), le Directeur Général de l’Agence Marocaine de Sûreté et de Sécurité Nucléaires et Radiologiques (AMSSNuR), Dr Khammar Mrabit, a participé à la 10ème réunion des représentants des autorités compétentes (VirtualCAM2020), une réunion de haut niveau rassemblant des  leaders et des experts dans la préparation et la réponse aux situations d’urgence nucléaire ou radiologique. Il a par la suite donné une présentation sur les arrangements pour les échanges d’informations en situation d’urgence nucléaire ou radiologique.

Cet événement a été organisé par le centre d’incidents et d’urgences (IEC) de l’Agence Internationale de l’Energie Atomique (AIEA) et a été tenu virtuellement pour la première fois le lundi 15 juin 2020, en raison des circonstances sanitaires actuelles marquées par la propagation du Coronavirus.

Le Directeur Général de l’AIEA a souligné dans son discours d’ouverture de cette rencontre qui réunit 94 pays et 11 organisations internationales « que l’on a appris beaucoup de choses de l’accident de Fukushima et que nous apprenons aussi de la pandémie de Covid-19 ». Cette réunion a également constitué une occasion pour les principaux responsables des intervention en cas d’urgence nucléaire ou radiologique d’échanger et de partager des informations sur les dispositions et les défis nationaux de chaque Etat membre de l’AIEA en matière de préparation et d’intervention en cas de situation d’urgence.

Par la suite, les experts ont discuté des modalités de la mise en œuvre de la Convention sur la notification rapide, de la Convention d’assistance et des exigences de sécurité connexes, ainsi que des dernières publications et outils dans le domaine de la préparation et de l’intervention en cas de situation d’urgence et des dispositions et des défis liés au processus d’évaluation et de pronostic de l’AIEA.

Enfin, ils ont échangé sur la coopération internationale dans le cadre de la préparation et de l’intervention en cas de situation d’urgence et ont tiré des leçons et bonnes pratiques des situations d’urgence et des exercices passés tels que l’exercice ConvEx-3 intitulé « Bab Al Maghrib », organisé en 2013 par le Royaume du Maroc qui a simulé l’explosion d’une bombe sale, accompagnée de menaces d’autres attaques et de conséquences radiologiques de grande ampleur. Dans ce cadre, l’Autorité de Réglementation Nucléaire des Émirats Arabes Unis (FANR-UAE) a annoncé qu’elle organisera un exercice ConvEx-3 qui s’étalera sur plusieurs jours en 2021 et portera sur la sécurité de la centrale nucléaire des Émirats Arabes Unis.


nomination-DG-AMSSNuR-Commission-Internationale-des-Normes-de-Surete-Nucleaires-CNS.png

9 juin 2020

Le Directeur Général de l’Agence Internationale de l’Energie Atomique (AIEA) vient de nommer, pour quatre ans, Dr Khammar Mrabit, Directeur Général de l’Agence Marocaine de Sûreté et de Sécurité Nucléaires et Radiologiques (AMSSNuR), membre de la Commission Internationale des Normes de Sûreté Nucléaires (CNS). Cette prestigieuse Commission  est, en effet, un organe permanent composé de 25 hauts responsables et experts nationaux, sur plus de 170 Etats Membres de l’AIEA,  ayant pour responsabilité l’établissement des normes et des orientations de sûreté et de sécurité nucléaires et radiologiques  et d’autres documents réglementaires concernant l’utilisation de l’énergie nucléaire, les rayonnements ionisants, le transport des matières radioactives,  et les déchets radioactifs, ainsi que la préparation et la réponse aux situations d’urgence nucléaire ou radiologique. Cette nomination témoigne de la reconnaissance et du prestige dont jouit notre pays en Afrique et à l’échelle internationale dans ces domaines stratégiques de sûreté et de sécurité nucléaires et radiologiques.

Cette commission fournit aussi les orientations stratégiques pour l’élaboration, l’examen et l’approbation des normes de sûreté, des textes des principes fondamentaux et des exigences de sûreté à soumettre au Conseil des Gouverneurs de l’AIEA pour approbation. Elle détermine également la pertinence des guides de sûreté à publier sous l’autorité du Directeur Général de l’AIEA. En outre, la CNS fournit des conseils et des recommandations générales sur les aspects relatifs aux normes de sûreté, sur les questions réglementaires et sur les activités de l’AIEA en matière de normes de sûreté et sur les programmes connexes, y compris ceux de la promotion de la mise en œuvre de ces normes au niveau international.

Au vu des circonstances sanitaires actuelles liées à l’épidémie de Covid-19, la 47ème réunion de la CNS, à laquelle Dr Khammar Mrabit a participé, a été tenue par visioconférence le jeudi 4 juin 2020. Cette 47ème réunion était dédiée, entre autres,  à la discussion et à l’échange à propos de la pandémie de Covid-19  et son impact sur les activités des Autorités de sûreté et de Sécurité nucléaires et radiologiques, à l’approbation des projets de publications des normes et des orientations ainsi qu’au futur plan d’action quadriennal élaboré sur la base de l’évaluation des réalisations du mandat précédent.

Au cours de cette rencontre virtuelle, les membres de la CNS ont aussi échangé sur le projet du plan de travail préparé par le Secrétariat de l’AIEA à propos des répercutions possibles de la pandémie de Covid-19 sur les normes de sûreté. Ils ont également partagé leurs expériences respectives dans ce domaine et ont abordé les prochaines étapes qu’ils comptent franchir pour l’exécution du plan d’action de la commission.

 

 


AMSSNuR-iNET-EPR.png

15 mai 2020

Malgré les circonstances actuelles relatives à l’épidémie de coronavirus, l’Agence Marocaine de Sûreté et de Sécurité Nucléaires et Radiologiques (AMSSNuR) n’a épargné aucun effort pour assurer sa collaboration avec les présidents et les vice-présidents des groupes de travail du Réseau International pour l’Education et la Formation en matière de Préparation et de Conduite des Interventions d’urgence nucléaire ou radiologique (iNET- EPR), qui est présidé par le Directeur Général d’AMSSNuR, Dr Khammar Mrabit et pour lequel l’AIEA (Agence internationale de l’Energie atomique) assure le secrétariat.

Dans ce sens  une réunion à distance , tenue le 7 mai 2020, a été consacrée à la discussion de iNET- EPR et des processus de test du portail du Réseau avant son lancement prévu pour le 2 juin de cette année. En effet, le lancement de ce portail aura lieu lors d’un Webinaire qui sera l’occasion pour le président du Réseau iNET- EPR, l’AIEA et les présidents et vice-présidents des groupes de travail  de présenter et discuter les activités futures du réseau. Ce Webinaire portera également sur le partage des expériences des Centres de Développement des Compétences dans le domaine de la Préparation et de la Conduite des Interventions en cas de situation d’urgence nucléaire ou radiologique (CBCs-EPR) déjà mis en place et qui ont préalablement dispensé des cours de formation en collaboration avec le Centre des Incidents et des Urgences de l’AIEA.

Comptant 53 pays, représentant les différents continents, et présidé par le Royaume du Maroc, le réseau iNET-EPR a pour mission d’assister les Etats Membres de l’AIEA à développer et à renforcer davantage leurs réseaux de recherche en éducation et en formation dans le domaine de la préparation et de la gestion des situations d’urgence nucléaire ou radiologique, et de contribuer aux efforts régionaux et internationaux visant à renforcer et à maintenir la durabilité de leurs capacités dans ce domaine.

Il est à rappeler qu’en parallèle de sa fonction d’autorité compétente pour les situations d’urgence sur le territoire national, au sens des conventions internationales sur la notification rapide et sur l’assistance en cas d’accident nucléaire ou de situation d’urgence radiologique, AMSSNuR assure également la fonction de coordination nationale du « Système de gestion de l’information pour la préparation et la conduite des interventions d’urgence » (EPRIMS- AIEA), et ce, depuis le mois d’octobre 2019.


PR3_AMSSNuR.png

9 mars 2020

L’Agence Marocaine de Sûreté et de Sécurité Nucléaires et Radiologiques (AMSSNuR) a organisé, du 25 au 27 février 2020, un atelier de formation sur le Protocole Additionnel à l’accord de garanties dans le cadre du Traité sur la non-prolifération des armes nucléaires en coopération avec l’Administration Nationale de Sécurité Nucléaire relevant du Département de l’Energie des Etats-Unis (DoE/NNSA) et la contribution de l’Agence Internationale de l’Energie Atomique (AIEA). L’atelier a visé le renforcement de la mise en œuvre du Protocole Additionnel (PA) au Maroc à travers une formation sur le logiciel « Protocol Reporter 3 (PR3)».

La formation pratique a été assurée par cinq experts de l’US-DOE et deux experts de l’AIEA, avec la participation de neuf représentants d’AMSSNuR et deux représentants du Centre National de l’Energie, des Sciences et des Techniques Nucléaires (CNESTEN), dans le cadre du Programme d’engagement en garanties nucléaires internationales (INSEP).

L’objectif de cet atelier était de présenter les articles clés du Protocole Additionnel qui mettent en exergue les déclarations à soumettre avec une description de chaque article d’une part, et d’expliquer les dates d’échéance pour les déclarations du PA, d’autre part.

Lors de cet atelier, les experts ont présenté des cas pratiques des déclarations du PA pour pouvoir distinguer quelle activité est déclarable sous le PA, ainsi que l’importance des méthodes de recherche « open-source » dans la collecte des informations à déclarer. Cet atelier de formation a été également l’occasion pour les participants de s’initier à la saisie des déclarations en manipulant le logiciel PR3.

Ainsi, la formation sur les déclarations du Protocole Additionnel et le PR3 a permis aux participants de comprendre les obligations internationales du Royaume du Maroc relatives au PA, de se familiariser avec l’utilisation du logiciel PR3 et d’être en mesure de préparer les déclarations du PA.


FNRBA-732x549.png

24 février 2020

Le Directeur Général de l’Agence Marocaine de Sûreté et de Sécurité Nucléaires et Radiologiques, Dr. Khammar MRABIT, a présidé la 15ème réunion du Comité de Pilotage du Forum of Nuclear Regulatory Bodies in Africa (FNRBA), le réseau de collaboration des autorités de réglementation africaines, à Vienne, Autriche, du 19 au 21 février 2020.

Créé en 2008, le FNRBA regroupe actuellement 35 autorités de réglementation africaines et constitue une plateforme régionale pour l’échange d’expérience, le partage du savoir et des bonnes pratiques en matière de sûreté et de sécurité nucléaires et radiologiques (SSNR), conformément aux orientations et normes internationales.

En septembre 2019, le FNRBA est devenu une organisation régionale inter-gouvernementale dotée d’une charte adoptée au plus haut niveau du gouvernement et ayant pour objectif principal de mettre en place des infrastructures réglementaires efficaces et durables avec des résultats tangibles et un impact positif sur la protection de l’Homme, de la société et de l’environnement. Afin d’atteindre son objectif, le FNRBA œuvre à améliorer continuellement la SSNR en Afrique à travers une collaboration renforcée entre ses membres, et avec l’Agence Internationale de l’Energie Atomique (AIEA), le programme de coopération AFRA, et la Commission Africaine de l’Energie Nucléaire (AFCONE).

Ainsi, depuis sa création en 2016, AMSSNuR a rejoint le FNRBA et a contribué activement à la réforme de sa charte afin de le hisser au niveau des autres réseaux régionaux et internationaux de coopération, tels que le Global Nuclear Safety and Security Network (GNSSN), également présidé par le DG d’AMSSNuR, le FORO, réseau de coopération ibéro-américain, l’ANNuR, réseau de coopération des pays arabes, et l’ANSN, réseau de coopération des pays asiatiques.

L’élection du DG d’AMSSNuR à la tête de ce réseau en septembre 2019 est une reconnaissance des étapes franchies au niveau de la mise à jour du cadre réglementaire marocain en termes de SSNR, et confirme la confiance des pays africains dans le modèle réglementaire marocain, dans les capacités nationales ainsi qu’en ses infrastructures.

En outre, cette élection contribuera à l’ambition d’AMSSNuR de devenir une autorité réglementaire leader au niveau régional, et de contribuer à la promotion de la coopération Sud-Sud dans les domaines de la SSNR, et ce conformément aux orientations royales. Elle permettra également à AMSSNuR de renforcer son réseau de collaboration et de partenariat aux niveaux régional et international.


ICONS_AMSSNuR.jpg

12 février 2020

En marge de sa participation à la Conférence Internationale sur la Sécurité Nucléaire (ICONS), organisée par l’Agence Internationale de l’Énergie Atomique (AIEA) du 10 au 14 février 2020, le Royaume du Maroc a été représenté par une délégation marocaine conduite par l’Ambassadeur, représentant permanent du Royaume auprès des Organisations Internationales à Vienne, S.E. M. Azzedine FARHANE, et composée du Directeur Général de l’Agence Marocaine de Sûreté et de Sécurité Nucléaires et Radiologiques (AMSSNuR), Dr. Khammar MRABIT, et de plusieurs experts de l’Agence.

La première journée a été marquée par une déclaration du Royaume du Maroc, prononcée par S. E. Monsieur l’Ambassadeur Azzedine FARHANE qui a, à cet effet, avancé que « La mise en place en 2016 de l’organe réglementaire qu’est l’Agence Marocaine de Sûreté et Sécurité Nucléaire et Radiologique (AMSSNuR) a permis de promouvoir une culture de sécurité nucléaire, grâce à l’organisation d’ateliers au profit des étudiants et professionnels nationaux et internationaux ».

Il a également souligné, qu’au niveau régional, le Maroc offre une plateforme de coopération régionale en Afrique à travers AMSSNuR qui contribue activement au développement de la coopération régionale Sud-Sud et internationale avec les autorités consœurs en Afrique grâce aux réseaux de coopération internationale tels que le Forum of Nuclear Regulatory Bodies in Africa (FNRBA) présidé par AMSSNuR, le Regulatory Cooperation Forum (RCF), l’Arab Network of Nuclear Regulatory Bodies (ANNuR) et le Global Nuclear Safety and Security Network (GNSSN).

Cette conférence internationale de haut niveau a attiré plus de 2000 experts, dont 57 ministres et co-présidents de 130 Etats Membres et 35 organisations intergouvernementales et non gouvernementales.

Durant cette conférence, Dr. Khammar MRABIT, Directeur Général de l’AMSSNuR, a partagé l’expérience marocaine en matière de sécurité nucléaire à travers plusieurs interventions et présentations. Ces présentations ont notamment porté sur l’expérience régionale et son importance dans le renforcement de la sécurité nucléaire et radiologique, sur les efforts fournis pour la mitigation des menaces nucléaires et radiologiques et sur l’expérience du Royaume dans la mise en place d’un programme d’inspection national de la sécurité nucléaire ainsi que sur l’interface sûreté/sécurité.

Cette opération de communication internationale, menée par AMSSNuR, vise à renforcer le positionnement du Maroc en Afrique, à partager l’expérience du Maroc au niveau de son infrastructure réglementaire nucléaire et radiologique. Dr Mrabit a mis en exergue les résultats du plan stratégique 2017-2021 adopté par le Conseil d’Administration d’AMSSNuR pour la mise à niveau du cadre réglementaire, le renforcement du niveau de sûreté et de sécurité dans toutes les activités et les installations concernées et le développement des capacités nationales et la contribution d’AMSSNuR dans les activités africaines en la matière.

En parallèle, AMSSNuR est le premier organisme réglementaire africain et arabe à animer une exposition, dans le cadre d’ICONS, pour le partage de ses réalisations. Ainsi, AMSSNuR a assuré la distribution de plusieurs dépliants portant sur des thématiques différentes liées à la sécurité nucléaire et radiologiques et du résumé du rapport du président sur la Troisième Conférence des Régulateurs sur la Sécurité Nucléaire, organisée par AMSSNuR au mois d’octobre 2019, à Marrakech, sous le Haut Patronage de sa Majesté le Roi Mohammed VI, que Dieu L’assiste et Le glorifie.


DSC_0191-1280x851.jpg

5 février 2020

Dans le cadre de l’évaluation de l’état d’avancement de la réalisation du projet de support de l’Union Européenne à AMSSNuR initié en 2018 pour développer ses capacités organisationnelles et humaines et renforcer le cadre réglementaire national de sûreté nucléaire, le Comité mixte regroupant des représentants de l’Agence, de l’UE et du consortium RISKAUDIT a tenu  sa troisième réunion semestrielle les 29 et 30 janvier 2020 à Rabat.

Sous la présidence du Directeur Général d’AMSSNuR, le Comité mixte, chargé du suivi de l’exécution du projet de coopération, a passé en revue les réalisations des onze chantiers qui font désormais partie des programmes d’activités de l’Agence et de son plan stratégique 2017/2021.

D’un montant de 2 millions d’Euros, ce projet de coopération financé par l’UE sur une période de cinq ans nécessite de la part des trois partenaires un suivi strict en termes d’engagement, de réalisations et d’évaluation d’impact sur le développement des capacités d’AMSSNuR.

Ce projet de coopération et d’assistance de l’UE, a déclaré le Directeur Général, à la jeune institution AMSSNuR, dont les capacités deviennent de plus en plus importantes et visibles au niveau national et régional, revêt une grande importance au niveau de la formation du personnel, du conseil et de la revue des textes réglementaires, des documents de stratégies pour le développement des ressources humaines, la communication, le système de mangement intégré, la politique de sûreté nucléaire, le plan national d’urgence radiologique, et bien d’autres domaines.

Il a ajouté que, malgré sa jeunesse, AMSSNuR ne manque ni d’une vision, ni d’ambition. Celles-ci sont, traduites dans son plan stratégique pour 2017/2021 auquel le projet de coopération et d’assistance de l’UE a été intégré, en ouvrant, à partir de 2018, plusieurs chantiers structurants avec RISKAUDIT et ses différentes composantes espagnole, française, belge et allemande.

Cette troisième réunion coïncide avec la moitié du chemin parcouru par AMSSNuR dont les principales réalisations, les forces, les faiblesses et les opportunités d’amélioration continue pour les prochains exercices ont été passées en revue et discutées avec les experts européens.

Au cours de cette réunion, les représentants des trois institutions ont pu discuter des orientations à donner au projet de coopération au cours des deux prochaines années à la lumière des nouveaux défis qui s’ouvrent à AMSSNuR, en particulier l’achèvement de la mise à niveau du cadre réglementaire, l’adoption d’un système de mangement intégré et des procédures associées, la bonne gouvernance et la réalisation à partir de 2021 des missions d’évaluation externes de l’AIEA connues sous les noms de ‘IRRS’ et ‘EPREV’.

Dans ce cadre, le Directeur Général a insisté sur l’importance du chantier portant sur la bonne gouvernance d’AMSSNuR, en l’occurrence le Système de Management Intégré (SMI) et sa forte corrélation avec tous les autres chantiers et pour lequel un Comité de Pilotage et un plan d’action spécifique ont été mis en place en 2019.

A l’issue de cette réunion, les experts européens et marocains ont réitéré leur satisfaction quant à la bonne marche du projet et ont apprécié l’esprit d’échange et de coopération qui lie les trois parties, donnant ainsi lieu à des ajustements nécessaires répondant aux différents progrès réalisés par AMSSNuR au cours des deux dernières années.

Compte tenu de l’importance du chantier portant sur le SMI et sa place centrale par rapport aux autres chantiers concernant le cadre réglementaire, les ressources humaines, les procédures, le plan d’urgence radiologique, la gestion des déchets radioactifs, la communication et autres, le Directeur Général d’AMSSNuR a insisté sur la mise en place d’une feuille de route et d’un plan d’action appropriés en vue de parvenir à une architecture adaptée à la situation de l’Agence et conforme à ses orientations stratégiques, à son ambition et à sa mission.

La définition du système de management intégré, avec ses différents processus et procédures associés, devrait conduire, a conclu le Directeur Général d’AMSSNuR, à la mise en place progressive de ce système à partir de 2020, sur la base de nos priorités et nous permettre d’évaluer ses résultats à l’occasion de la mission IRRS prévue en 2021.


X
X
Aller au contenu principal