Archives des Actualités internationales - Page 2 sur 9 - AMSSNuR

3-1280x900.jpg

10 octobre 2023

L’Agence Marocaine de Sûreté et de Sécurité Nucléaires et Radiologiques (AMSSNuR) abrite l’atelier de formation de l’Agence Internationale de l’Énergie Atomique (AIEA) portant sur les difficultés de la réglementation des Petits Réacteurs Modulaires (PRM).

Prennent part à cet atelier, qui se tient à Rabat, du 9 au 13 octobre 2023, une vingtaine de participants représentant des autorités de sûreté nucléaire africaines au Burkina Faso, le Congo, la Côte d’Ivoire, le Madagascar, le Mali, la Mauritanie, le Rwanda, le Tchad, et l’union des Comores ainsi que des représentants des parties nationales concernées.

En ouvrant les travaux de cet atelier, M. Saïd MOULINE, Directeur Général d’AMSSNuR, a rappelé l’engagement du Maroc à partager son expérience dans le domaine de la réglementation de la sûreté et la sécurité nucléaires et radiologiques avec les pays de notre continent et de pouvoir ensemble identifier les principaux défis du contrôle réglementaire liés à l’évaluation des dossiers de sûreté des PMR et leur autorisation.

Le développement de ces technologies, a-t-il indiqué, ne cesse d’accroître dans le monde, enregistrant plus de 80 prototypes qui connaitront un énorme essor dans les années à venir, d’où l’importance de ce type de formation initiée dans le cadre travaux du Forum des Régulateurs des PRM de l’AIEA et de l’Initiative d’Harmonisation des Réglementations, initiée en 2022 par son Directeur Général, Monsieur Rafael Mariano Grossi.

En abordant le cadre juridique et réglementaire pour la sûreté nucléaire ainsi que les fonctions et les responsabilités d’un organisme de réglementation tel qu’édicté par les normes de l’AIEA, cet atelier permettra d’améliorer la compréhension et l’appréciation des enjeux liés à ces nouvelles technologies.

Il va de soi que pour réglementer les PRM, les organismes de réglementation devraient comprendre leurs diverses conceptions et types de fonctionnement et ce, afin de pouvoir leur appliquer les principes de la défense en profondeur ainsi que l’approche graduée en considérant l’utilisation des dispositifs de sûreté passive inhérente à leurs designs.

Les applications incluent, entre autres, la production d’électricité, le dessalement de l’eau de mer, la production d’hydrogène, la décarbonation, la production de chaleur.

A noter que cet atelier connaîtra des contributions significatives des experts de renommée internationale de l’AIEA, de l’Institut de Radioprotection et de Sûreté Nucléaire (IRSN), et de l’Autorité de Sûreté Nucléaire (ASN) ainsi que des échanges d’information et d’expériences dans le domaine de la réglementation nucléaire

Cet atelier promet d’être un forum enrichissant, favorisant le partage de connaissances et d’expérience entre les acteurs du secteur nucléaire. Il contribuera à renforcer la réglementation et les bonnes pratiques pour garantir la sûreté et la sécurité des PRM.


0E8AA026-FCE6-41A8-BA81-CC07165796BE-1280x1707.jpeg

2 octobre 2023

Vienne, le 29 septembre 2023 – En marge de sa participation aux travaux de la 67ème session ordinaire de la Conférence Générale de l’Agence Internationale de l’Énergie Atomique (AIEA), M. Saïd MOULINE, Directeur Général de l’Agence Marocaine de Sûreté et de Sécurité Nucléaires et Radiologiques (AMSSNuR), et M. Samy Shaaban Ata-Allah Soliman, Président de l’Autorité Égyptienne de Réglementation Nucléaire et Radiologique (ENRRA), ont officiellement signé un Mémorandum d’Entente, confirmant leur intérêt mutuel à poursuivre la coopération dans le domaine de l’utilisation de l’énergie nucléaire et des rayonnements ionisants à des fins pacifiques, et ce, le 29 septembre 2023 à Vienne.

Le Mémorandum d’Entente entre AMSSNuR et ENRRA ambitionne de créer un cadre de coopération englobant divers domaines et prévoit, à travers ce cadre de référence, l’élaboration de plans d’actions visant l’organisation d’ateliers, des visites scientifiques, l’échange d’experts, des séminaires et cours de formation, ainsi que toutes autres opportunités susceptibles de mettre en valeur la portée de cet accord.

Cet accord entre AMSSNuR et ENRRA témoigne de l’engagement continu des deux pays envers la promotion de la sûreté et de la sécurité nucléaires et radiologiques, ainsi que de leur volonté de renforcer la coopération internationale dans ce domaine afin de garantir la protection de l’Homme, dela santé et de l’environnement. La mise en œuvre de ces mesures conjointes contribuera à garantir l’utilisation pacifique, sûre et sécurisée de l’énergie nucléaire et des technologies associées.


signature-1280x898.jpeg

29 septembre 2023

Vienne, le 29 septembre 2023 – En marge de la 67ème session ordinaire de la Conférence Générale de l’Agence Internationale de l’Énergie Atomique (AIEA), M. Saïd Mouline, Directeur Général de l’Agence Marocaine de Sûreté et de Sécurité Nucléaire et Radiologique (AMSSNuR) et Mme Lydie Evrard, Directrice générale adjointe  chargée de la sûreté et de la sécurité nucléaires à l’Agence Internationale de l’Energie Atomique (AIEA), ont signé des Arrangements Pratiques, le 29 septembre 2023 à Vienne, en présence de S.E. M. Azzedine Farhane, Ambassadeur et représentant permanent du Royaume du Maroc auprès des Organisations Internationales à Vienne. Ces Arrangements établissent un cadre solide de coopération entre l’AIEA et l’AMSSNuR, visant à promouvoir les compétences en sûreté radiologique sur le continent africain.

Lors de la cérémonie de signature, M. Mouline a souligné que le renforcement de capacité est la clé pour le développement de notre continent dans tous les secteurs et encore plus dans le secteur de la régulation de la sûreté radiologique car il permet de faciliter le déploiement d’appareils radiologiques. Cet accord de coopération pratique couronne les efforts déployés par l’AMSSNuR depuis sa création dans le domaine de la sûreté et de la sécurité nucléaires et radiologiques. M. Mouline a également exprimé l’engagement ferme de l’AMSSNuR à renforcer la coopération au niveau continental, favorisant ainsi la coopération triangulaire entre l’IAEA et d’autres pays africains en matière de formation, de partage de connaissances et d’expérience en matière de sûreté et de sécurité nucléaires et radiologiques, dans une démarche en accord avec la vision de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, que Dieu l’Assiste, en faveur du renforcement de la coopération Sud-Sud.

A noter que l’AMSSNuR a déjà été désignée comme premier Centre Collaborateur en Afrique de l’AIEA pour le renforcement des capacités en matière de sécurité nucléaire et premier Centre régional de l’AIEA en Afrique pour le développement des compétences en matière de préparation et de réponse aux situations d’urgence nucléaire. L’AMSSNuR tend à remplir les conditions mentionnées cette année lors des rencontres des régulateurs à l’AIEA, à savoir l’indépendance, la neutralité et l’intégrité.

À la suite de cette signature, l’AMSSNuR aura ainsi une École Africaine pour les Régulateurs de la Sûreté Radiologique, en étroite collaboration avec l’AIEA. Cette école aura pour mission de renforcer l’infrastructure réglementaire existante en organisant au moins trois cours de formation chaque année, conçus avec l’AIEA. Ces formations couvrent des sujets tels que la rédaction de réglementations, l’autorisation et l’inspection des sources de rayonnements ionisants, ainsi que des cours de formation destinés aux responsables de la protection radiologique. Cette initiative vise à renforcer les compétences et les capacités des régulateurs de la sûreté radiologique en Afrique afin de garantir une utilisation sûre et sécurisée des sources de rayonnements ionisants dans la région.

Ce partenariat stratégique, qui s’étendra sur une période de trois ans, avec l’appui de l’AIEA, assurera le renforcement, l’efficacité et la durabilité de l’infrastructure réglementaire de la sûreté radiologique en Afrique. Cette collaboration jouera un rôle déterminant dans le développement des compétences et des capacités des régulateurs de la sûreté radiologique en Afrique, lequel est essentiel pour un avenir plus sûr et plus durable pour tous.


53213657835_711845c6b9_o-1-1280x1014.jpg

26 septembre 2023

 

Rabat, le 25 septembre 2023 – A l’occasion de la 67ème session ordinaire de la Conférence Générale de l’Agence Internationale de l’Énergie Atomique (AIEA), qui se déroule à Vienne, en Autriche, du 25 au 29 septembre 2023, le Royaume du Maroc est représenté par une importante délégation, dirigée par S.E. M. Azzeddine FARHANE, Ambassadeur et représentant permanent du Royaume du Maroc auprès des Organisations Internationales à Vienne, et composée de M. Saïd MOULINE, Directeur Général de l’Agence Marocaine de Sûreté et de Sécurité Nucléaires et Radiologiques (AMSSNuR) et d’autres hauts responsables représentant les institutions nationales concernées par les applications des sciences et technologies nucléaires.

En marge de cette rencontre internationale, l’AIEA organisera un forum scientifique dédié, cette année, à la présentation et la discussion des technologies nucléaires en particulier les réacteurs modulaires de petites puissances n’émettant pas de gaz à effet de serre ainsi que leur sûreté, sécurité et leur contribution à la lutte contre les changements climatiques.

Conformément à sa mission et ses ambitions, AMSSNuR a préparé un programme spécifique, avec des objectifs précis déclinés de sa stratégie globale,  pour contribuer activement à cette rencontre internationale s’inscrivant pleinement dans le cadre des efforts du Royaume sous les orientations de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, que Dieu Le Glorifie, et en adoptant une démarche proactive et polyvalente en matière de sûreté et de sécurité, visant à renforcer le positionnement de notre pays au continent africain, et à l’échelle internationale.

Dans ce cadre, la délégation d’AMSSNuR présidée par son Directeur Général, M. Saïd MOULINE  tiendra des réunions bilatérales avec les représentants des autorités réglementaires consœurs et de hauts responsables de l’AIEA et procèdera à la signature d’Arrangements Pratiques avec cette institution internationale portant sur l’établissement d’une école régionale de radioprotection pour le renforcement de l’infrastructure réglementaire pour la sûreté nucléaire et radiologique en Afrique assurant l’établissement des compétences nécessaires à la durabilité d`une infrastructure réglementaire efficace et efficiente en matière de sûreté radiologique.

En outre, le programme spécifique prévoit aussi des rencontres avec les représentants des autorités consœurs d’autres Etats membres de l’AIEA et avec des responsables de l’AIEA ainsi qu’une participation active dans les conférences thématiques et les forums des réseaux régionaux et internationaux, tels que le Forum des organismes de réglementation nucléaire en Afrique (FNRBA), le Réseau mondial de sûreté et de sécurité nucléaires (GNSSN) et le RCF (Regulatory Cooperation Forum),  l’Agence Arabe de l’Energie Atomique (AAEA) organisés par l’AIEA sur des questions d’actualité visant le partage du savoir et des expériences dans l’objectif de renforcer la sûreté et la sécurité nucléaires et radiologiques au niveau international.


1-1-1280x720.jpg

14 septembre 2023

En sa qualité de membre du Bureau du Comité Directeur de l’Agence Internationale de l’Energie Atomique (AIEA) pour le renforcement des capacités réglementaires de sûreté et sécurité, établi par l’AIEA depuis une quinzaine d’années, l’Agence Marocaine de Sûreté et de Sécurité Nucléaires et Radiologiques (AMSSNuR) abrite, du 13 au 15 septembre 2023, la 26ème Réunion de cette instance de pilotage des activités et programmes portant sur les piliers dédiés aux ressources humaines, de l’enseignement et la formation, la gestion du savoir et la coopération internationale.

Comprenant des représentants des autorités de sûreté et sécurité en Allemagne, Belgique, Canada, Espagne, Etats-Unis d’Amérique, Finlande, Norvège et Maroc, le Bureau a pour mission d’évaluer les travaux du Comité Directeur et de préparer l’agenda de son assemblée générale qui se tient au mois de décembre de chaque année.

Pour rappel, le Comité Directeur, qui comprend une trentaine de pays , a pour rôle de conseiller l’AIEA en matière de développement des piliers des capacités nationales de sûreté et sécurité et a, à cet effet, élaboré une approche stratégique pour évaluer les ressources humaines et leur qualification pour prendre en charge les aspects liés à la sûreté et la sécurité, la formation, la gestion du savoir et sa préservation, la coopération nationale et internationale notamment l’adhésion aux réseaux spécialisés et d’expertise.

Le Comité Directeur a également introduit la méthode d’évaluation systématique des besoins en compétences de réglementation connu sous le nom ’SARCoN’, outil logiciel mis au point par l’AIEA et aidant ses États Membres à se doter de compétences de réglementation alignées sur ses normes de sûreté et sur le cadre réglementaire national dont l’utilisation peut servir lors des recrutements et de qualification du personnel notamment les inspecteurs de sûreté et sécurité.

A l’occasion de cette réunion, le Bureau passera en revue les développements récents des piliers du développement des compétences face aux défis liés aux utilisations nucléaires et radiologiques dans les domaines de l’énergie, la santé, la médecine, l’industrie, l’environnement, les mines et bien d’autres.

Les membres du Bureau discuteront aussi l’outil d’évaluation adopté par l’AIEA connu sous le nom de PROMIS « Progress Monitoring System » qui permettra d’apprécier les progrès réalisés face au développement continu des applications nucléaires et radiologiques.

En ouvrant les travaux de cette réunion hybride, Monsieur Saïd Mouline, Directeur Général d’AMSSNuR, a souligné l’importance de développer, renforcer et intégrer l’ensemble des éléments des capacités en sûreté et sécurité dans le cadre d’une stratégie propre à l’autorité et ayant une portée nationale incluant toutes les parties concernées.

Dans ce cadre, le Directeur Général d’AMSSNuR a mis en exergue les réalisations d’AMSSNuR en matière d’adaptation des normes de l’AIEA portant sur le volet des ressources humaines, le développement de la réglementation, l’évaluation et l’autorisation, l’inspection ainsi que la formation et l’acquisition des compétences et également la gestion des connaissances et des partenariats.

Face aux défis liés aux utilisations sûres et sécurisées des technologies radiologiques et nucléaires en particulier le potentiel des petits réacteurs modulaires « SMR » pour répondre à des besoins électriques, de dessalement de l’eau de mer et/ou de décarbonation de l’industrie, le renforcement des capacités de sûreté et sécurité nucléaire en particulier le développement et l’acquisition des compétences, la formation continue et la qualification, constituent la clef de tout programme nucléaire durable et bénéfique, a conclu  le Directeur Général d’AMSSNuR.


4.jpeg

7 septembre 2023

M. Saïd Mouline, Directeur Général de l’Agence Marocaine de Sûreté et de Sécurité Nucléaires et Radiologiques et Son Excellence Madame Véronique Petit, Ambassadeur Extraordinaire et Plénipotentiaire du Royaume de Belgique au Maroc, ont présidé la réunion de lancement du projet intitulé « Support à l’AMSSNuR pour la mise en place d’un système de monitoring radiologique du territoire marocain ».

Cette réunion, tenue le mercredi 6 septembre 2023 à Rabat, a rassemblé des participants représentant l’Ambassade de Belgique au Maroc, la Commission Européenne, l’Agence belge du développement (Enabel), l’Agence Wallonne à l’Exportation et aux Investissements Étrangers (Awex), la délégation générale Wallonie-Bruxelles, l’Institut National des Radioéléments (IRE) et l’AMSSNuR.

Cette rencontre s’inscrit dans le cadre du projet de coopération technique réunissant l’IRE et l’AMSSNuR et vient renforcer le programme de surveillance radiologique de l’environnement mis en place par l’Agence. Outre l’objectif principal de ce projet, qui s’étalera sur une période de trois ans, qui est d’apporter le support à l’AMSSNuR, les objectifs spécifiques du projet incluent le support à l’AMSSNuR dans la densification du réseau de télémesure de la radioactivité ambiante et la fourniture de stations de mesure, ainsi que le soutien à la mise en place d’un programme national de surveillance radiologique de l’environnement, avec un appui aux laboratoires nationaux agréés pour la mesure de la radioactivité dans les différentes matrices de l’environnement. Enfin, le projet vise également à apporter le support nécessaire à l’AMSSNuR pour établir un programme spécifique de surveillance radiologique de l’environnement en cas de situation d’urgence nucléaire ou radiologique.

Ce projet d’envergure est financé conjointement par la Commission Européenne via Enabel avec une contribution financière supplémentaire du Gouvernement belge.

La réunion de lancement marque le début d’une collaboration fructueuse entre le Royaume du Maroc, la Commission européenne et le Royaume de Belgique pour renforcer la sûreté et la sécurité nucléaires et radiologiques dans notre pays, démontrant ainsi l’engagement commun envers la protection de l’environnement et la sécurité des citoyens.


DSC_0232-1280x851.jpg

4 juillet 2023

Rabat, le 20 juin 2023 – L’Agence Marocaine de Sûreté et de Sécurité Nucléaires et Radiologiques (AMSSNuR) a organisé conjointement avec l’Agence Internationale de l’Energie Atomique (AIEA), une réunion de révision du Plan Intégré d’Appui en matière de Sécurité Nucléaire (INSSP), et ce, du 20 au 23 juin 2023 au siège de l’AMSSNuR à Rabat.

L’objectif de cette réunion est de renforcer le régime de sécurité nucléaire en révisant les domaines fonctionnels du Plan ‘’INSSP’’. Les autorités compétentes concernées sont impliquées afin d’identifier les réalisations et les besoins prioritaires en matière de sécurité nucléaire. En outre, un plan d’implémentation effectif et efficace pour les trois prochaines années sera proposé, en se basant sur les priorités identifiées.

Une vingtaine de représentants des différents départements et organismes nationaux concernés par l’INSSP ont pris part à cette réunion, animée par des experts internationaux qui ont apporté leur expertise dans la mise en œuvre de l’INSSP. Des partenaires étrangers ont été également présents pour soutenir la mise en œuvre des activités prévues dans le cadre de ce plan.

Pour rappel, l’INSSP est un instrument volontaire qui fournit aux États un cadre systématique et intégré pour examiner leur régime de sécurité nucléaire et identifier les domaines nécessitant des renforcements. Il est structuré autour de six domaines fonctionnels : (1) le cadre législatif et réglementaire, (2) l’évaluation des menaces et des risques, (3) le régime de protection physique, (4) la détection des actes criminels et non autorisés impliquant des matières hors contrôle réglementaire, (5) l’intervention aux actes criminels et non autorisés impliquant des matières hors contrôle, ainsi que (6) la pérennisation d’un régime de sécurité nucléaire.

Cette réunion a joué un rôle clé dans le renforcement du régime de sécurité nucléaire du pays. Lors de cet événement, les réalisations passées ont été évaluées afin d’identifier les besoins prioritaires en matière de sécurité nucléaire. De plus, un plan d’implémentation sera élaboré pour les trois prochaines années, bénéficiant de l’assistance précieuse de l’AIEA ainsi que d’autres organismes donateurs.

 


NHSI-AMSSNuR.jpg

27 juin 2023

Vienne, le 27 juin 2023 – Dans le cadre de la mise en œuvre de son axe stratégique portant sur la veille réglementaire au niveau international, l’Agence Marocaine de Sûreté et de Sécurité Nucléaires et Radiologiques (AMSSNuR), présidée par son Directeur Général, M. Saïd Mouline, a participé à la 2ème réunion de l’Initiative d’Harmonisation et de Normalisation Nucléaire (NHSI), un événement d’envergure qui s’est tenu le 27 juin 2023 au siège de l’Agence Internationale de l’Énergie Atomique (AIEA) à Vienne.

Suite à l’invitation de M. Rafael Mariano Grossi, Directeur Général de l’AIEA, l’AMSSNuR a pris part à cette deuxième réunion plénière qui vise à favoriser des échanges constructifs avec l’ensemble des participants, qu’ils soient acteurs de l’industrie nucléaire ou autorités réglementaires compétentes. L’objectif est d’aborder les derniers développements concernant les technologies des petits réacteurs modulaires, communément désignés par « SMR ». Cette occasion offre une opportunité privilégiée pour discuter des avancées récentes dans ce domaine spécifique et établir un dialogue de qualité entre les experts présents.

Il convient de rappeler que l’AIEA répertorie plus de soixante-dix types de SMR, développés par une vingtaine d’entreprises, avec des applications potentiellement diversifiées. Ces applications incluent, entre autres, la production d’électricité, le dessalement de l’eau de mer, la production d’hydrogène, la décarbonation et la production de chaleur.

Compte tenu de cette diversité d’options technologiques, l’initiative NHSI vise à favoriser l’harmonisation et la normalisation des approches réglementaires et industrielles, par l’implication des parties prenantes et ce, afin d’accompagner un déploiement sûr et sécurisé des SMR à travers le monde, notamment au niveau des pays qui s’embarquent dans le nucléaire de puissance.

En effet, depuis son lancement en juin 2022 par le Directeur Général de l’AIEA, la NHSI a mis en place une plateforme d’échange et de collaboration composée de sept groupes de travail thématiques, dont trois sont chargés des questions réglementaires incluant la révision des normes internationales et l’utilisation des examens réglementaires. En contribuant activement aux travaux de cette initiative, l’AMSSNuR s’engage résolument aux côtés de l’AIEA et des autorités compétentes partenaires, dans les programmes d’harmonisation et de normalisation des cadres réglementaires nucléaires. Cette participation vise à renforcer la sûreté et la sécurité nucléaires et radiologiques à l’échelle internationale, dans un esprit de coopération et de partage des bonnes pratiques.

Dans cette optique, et en étroite collaboration avec l’AIEA, l’AMSSNuR organisera un cours régional de formation à Rabat, du 9 au 13 octobre 2023. Ce cours abordera spécifiquement les défis réglementaires liés aux SMR et connaîtra la participation d’une vingtaine de pays africains, ainsi que des représentants des départements et organismes nationaux concernés. L’objectif de cette formation est de favoriser les échanges de connaissances et de renforcer les capacités régionales dans le domaine des SMR, en mettant l’accent sur les aspects réglementaires.


Meeting-H.E-Rafael-Grossi-DG-Said-Mouline-3-1280x853.jpg

27 juin 2023

Vienne, le 27 juin 2023 – En marge de la 2ème réunion de l’Initiative d’Harmonisation et de Normalisation Nucléaire, Monsieur Saïd Mouline, Directeur Général de l’Agence Marocaine de Sûreté et de Sécurité Nucléaires et Radiologiques (AMSSNuR), a tenu une rencontre avec M. Rafael Mariano Grossi, Directeur Général de l’Agence Internationale de l’Énergie Atomique (AIEA). Cette rencontre a été l’occasion de discuter du renforcement de la coopération bilatérale et régionale en Afrique, avec un accent particulier sur des domaines clés tels que la formation et le développement des capacités humaines en matière de sûreté nucléaire et radiologique, la sécurité nucléaire, la préparation et la gestion des situations d’urgence, ainsi que la sûreté de la gestion des déchets radioactifs et des réacteurs de recherche.

Rafael Mariano Grossi a tenu à saluer les mesures entreprises par le Royaume du Maroc dans ces différents domaines, témoignant ainsi de l’appréciation de l’AIEA envers les efforts déployés par notre pays. Il a également adressé ses chaleureuses félicitations à Monsieur Saïd Mouline pour sa nomination en tant que Directeur Général de l’AMSSNuR, tout en lui assurant du plein soutien de l’AIEA.

De sa part M. Saïd Mouline a souligné que : « Cette rencontre de haut niveau reflète la volonté commune de renforcer la coopération et l’échange d’expertise entre l’AMSSNuR et l’AIEA, dans le but de promouvoir les normes de sûreté et de sécurité nucléaires tant au niveau national que régional. Elle ouvre de nouvelles perspectives de collaboration fructueuse, en mettant l’accent sur des domaines cruciaux pour la protection des populations et de l’environnement dans le cadre de l’utilisation pacifique de l’énergie nucléaire ».

Par ailleurs, la délégation d’AMSSNuR s’est aussi entretenue avec les deux Directrices Générales Adjointes Madame Najat Mokhtar chargée des Sciences et des Applications Nucléaires et Madame Lydie Evrard en charge de la Sûreté et la Sécurité Nucléaires, ainsi qu’avec plusieurs autres responsables de l’AIEA.


DSC_0212-1280x851.jpg

19 juin 2023

Dans le cadre de l’accord régional de coopération pour l’Afrique sur la recherche, le développement et la formation dans les domaines de la science et de la technologie nucléaires (AFRA), mis en place par l’Agence Internationale de l’Energie Atomique (AIEA), l’Agence Marocaine de Sûreté et de Sécurité Nucléaires et Radiologiques (AMSSNuR) a organisé, du 12 au 16 juin 2023 à Rabat, une visite scientifique au profit de l’Autorité Nationale de Radioprotection, de Sûreté et de Sécurité Nucléaire de la République Islamique de Mauritanie (ARSN).

L’objectif de cette visite est de présenter et d’échanger l’expérience de l’AMSSNuR ainsi que son approche pour la mise en place de son Système de Management Intégré (SMI). La visite a prévu également une revue de la documentation liée au SMI élaborée par l’ARSN Mauritanie, ce qui permettra d’identifier les actions prioritaires et les pistes d’amélioration.

Lors de cette visite, la partie mauritanienne a pris connaissance de la documentation développée par l’AMSSNuR en relation avec la conception et l’implémentation de son SMI tels que le manuel, les fiches processus et les procédures associées.

Pour rappel, ces échanges s’inscrivent dans la continuité des actions de coopération entre l’AMSSNuR et l’ARSN de Mauritanie, dans leur dimension bilatérale et multilatérale faisant partie du mémorandum d’entente signé, en janvier 2019, entre les deux parties pour le développement de la coopération dans les domaines de la sûreté, de la sécurité et des garanties nucléaires, ainsi que la préparation et la réponse aux situations d’urgence.

Dans ce cadre, les échanges ont connu la réception par l’AMSSNuR en novembre 2020, une visite de la délégation de l’autorité mauritanienne, donnant lieu à une mission d’expert visant à soutenir la mise en place le SMI de l’ARSN de la République Islamique de Mauritanie en 2021.


X
X
Aller au contenu principal