Réunion annuelle d’AMSSNuR avec les représentants du RCF ‘Regulatory Cooperation Forum’

Dans le cadre de la consolidation de son réseau de coopération multilatérale, AMSSNuR a organisé les 31 juillet et 1er août 2019 une rencontre avec une délégation du RCF ‘Regulatory Cooperation Forum’ composée de représentants de l’AIEA et de l’autorité américaine de sûreté nucléaire.

Cette rencontre avait pour objectif double (1) de présenter et discuter l’état actuel du développement de l’infrastructure nationale de sûreté et de sécurité nucléaires et radiologiques; et (2) d’identifier les activités de soutien du RCF aux programmes d’AMSSNuR pour 2019 et au-delà.

Après la présentation de l’état d’avancement des différents chantiers initiés par AMSSNuR pour renforcer et améliorer, de manière continue, la protection de l’homme, de la société et de l’environnement contre les risques liés aux utilisations des sources de rayonnements ionisants dans notre pays et développer ses capacités humaines et organisationnelles, les deux parties ont discuté les moyens et les axes nouveaux où le RCF pourrait apporter son soutien et son apport.

A l’issue de cette rencontre annuelle, les deux parties ont identifié une série d’actions et se sont engagées  à mettre en œuvre une série d’activités portant notamment sur :

  1. Le lancement des préparatifs nécessaires à la réalisation, en 2021, de la mission IRRS ‘ Integrated Review of the Regulatory System’ en organisant un atelier d’auto-évaluation en 2020 ainsi que la participation en tant qu’observateurs des représentants d’AMSSNuR dans d’autres missions similaires organisées par l’AIEA;
  2. Le lancement de l’organisation d’un atelier de sensibilisation sur l’importance d’une mission IPPAS ‘ International Physical Protection Advisory Service’ à considérer pour  2022 ;
  3. La revue et l’examen des projets de règlements portant sur la sûreté nucléaire ;
  4. La réalisation, en collaboration avec les principaux donateurs – le Canada, les États-Unis d’Amérique et l’AIEA-, de cours de formation et d’ateliers nationaux et régionaux portant sur la communication avec le public, le système de management intégré et le processus d’évaluation de la sûreté ;
  5. Le partage des expériences canadienne et américaine en ce qui concerne la préparation et la présentation des rapports nationaux prévus par la convention de sûreté nucléaire.

En clôturant les travaux de cette rencontre, le Directeur Général d’AMSSNuR a fait part de son appréciation du rôle de l’AIEA et des pays membres donateurs opérant au sein du RCF, notamment au niveau du partage des connaissances, du savoir et des expériences aussi bien en ce qui concerne la technologie que la réglementation.

De son côté, a-t-il souligné, AMSSNuR vise à atteindre et à maintenir un niveau élevé de sûreté et de sécurité nucléaires et radiologiques au Maroc, à développer son expérience dans le développement d’infrastructures de réglementation au niveau régional, et à devenir,  à terme, un modèle pour les autres pays africains .

Laisser un commentaire