Le Royaume du Maroc préside la réunion technique des États parties de la CPPNM, Convention sur la Protection Physique des Matières Nucléaires et de son amendement

10 décembre 2020
Photo-1.jpg

Dans le cadre des engagements pris par notre pays à travers les conventions internationales de sûreté et de sécurité nucléaires et radiologiques et les recommandations et orientations de l’Agence Internationale de l’Energie Atomique (AIEA), Dr Khammar Mrabit, Directeur Général de l’Agence Marocaine de Sûreté et de Sécurité Nucléaires et Radiologiques (AMSSNuR), a présidé, du 3 au 4 décembre 2020, la réunion technique des États parties de la Convention sur la Protection Physique des Matières Nucléaires (CPPNM) et de son amendement.

A l’occasion de cet événement international, tenu à distance en raison des restrictions de déplacement liées à la Covid-19, et en présence de plus de 130 participants, Dr Mrabit a mis en avant les principales réalisations nationales, dont la création de l’autorité réglementaire et de contrôle marocaine « AMSSNuR », ainsi que les étapes franchies dans le cadre de la mise en œuvre d’un système national de sécurité nucléaire. Aussi, Dr  Mrabit a rappelé l’importance qu’accorde le Royaume du Maroc à la coopération internationale et à la coopération africaine en particulier.

Dans ce sens, le Royaume du Maroc compte abriter, du 22 au 25 juin 2021, un atelier régional sur la promotion de l’universalisation de la Convention sur la Protection Physique des Matières Nucléaires (CPPNM) et son amendement, et ce en vue d’inviter les pays africains, qui ne l’ont pas encore fait, à adhérer à cet instrument juridique important dans le domaine de la protection physique des matières nucléaires.

En effet, la CPPNM fournit les outils nécessaires pour protéger les installations nucléaires, ainsi que les matières nucléaires utilisées, entreposées et transportées au niveau national et international. En outre, elle peut contribuer à garantir que toute personne impliquée dans des actes criminels impliquant des matières nucléaires se verra refuser l’asile sûr et sera traduite en justice.

Il y a lieu de souligner que le Royaume du Maroc a ratifié toutes les conventions internationales de sécurité et de sûreté nucléaires y compris la CPPNM et son amendement, ce qui lui a concédé une reconnaissance à l’échelle internationale, qui se traduit par la désignation du Royaume pour la présidence et/ou la participation à des évènements internationaux.

Par ailleurs, le Royaume du Maroc demeure disposé et déterminé à partager son expertise avec le continent africain, en mettant ainsi ses plateformes techniques, son expérience et l’expertise de ses ressources humaines à la disposition des pays confrères africains.

X
X
Aller au contenu principal