Archives des Actualité - AMSSNuR

EicUbOsWAAAQxg_-732x412-1.jpg

22 سبتمبر 2020

En marge de la première séance plénière de la 64ème conférence de l’Agence Internationale de l’Energie Atomique (AIEA), qui se tient du 21 au 25 septembre 2020, le Directeur Général de l’Agence Marocaine de Sûreté et de Sécurité Nucléaires et Radiologiques (AMSSNuR), Dr Khammar Mrabit, a présenté l’expérience règlementaire marocaine dans l’utilisation des technique nucléaires pour la lutte et le contrôle du cancer du col de l’utérus et le rôle d’AMSSNuR dans ce domaine en tant qu’autorité réglementaire lors du panel dédié à l’examen du «rôle des technologies nucléaires dans la lutte contre le cancer du col de l’utérus sur le continent africain : expériences antérieures et perspectives d’avenir».

Le panel parallèle de haut niveau organisé le lundi 21 septembre 2020 par la Mission permanente du Royaume du Maroc à Vienne, en partenariat avec l’AIEA, modéré par Mme Najat Mokhtar, Directrice Générale Adjointe et Chef du Département des Sciences et Applications Nucléaires à l’AIEA a été ouvert par l’Ambassadeur du Royaume du Maroc en Autriche et Président de la 64ème Conférence Générale de l’AIEA, S.E. M. Azzeddine Farhane e a été coprésidé par M. Rafael Grossi, Directeur Général de l’AIEA..

Son Excellence Monsieur l’Ambassadeur Farhane a proposé, lors de cet événement, d’initier un projet de résolution à examiner lors de la prochaine session de la Conférence Générale de l’AIEA pour aborder collectivement la question du cancer du col de l’utérus en impliquant toutes les parties prenantes, d’une part, et pour inscrire le rôle des technologies nucléaires dans la lutte contre le cancer du col de l’utérus à l’agenda de l’AIEA, d’autre part. S.E M. Farhane a rappelé que la poursuite de l’engagement de l’AIEA à aborder la question du cancer du col de l’utérus dans ses forums ultérieurs et qu’une meilleure communication avec les partenaires peuvent contribuer à les sensibiliser sur les différentes initiatives et programmes auxquels les pays pourraient avoir accès.

Dans son intervention au cours de cet événement, Dr Mrabit a présenté la situation sanitaire relative au cancer du col de l’utérus au Royaume du Maroc et en Afrique avant de mettre en exergue les progrès réalisés par le Royaume du Maroc en termes de lutte et de contrôle du cancer du col de l’utérus par le biais des techniques nucléaires. Il a ainsi souligné le rôle d’AMSSNuR en tant qu’autorité réglementaire compétente dans le domaine de la sûreté et de la sécurité nucléaires et radiologiques, qui est d’assurer une utilisation sûre et sécurisée des rayonnements ionisants dans le diagnostic et le traitement du cancer du col de l’utérus puisque la radiologie, la médecine nucléaire, la radiothérapie externe et la curiethérapie jouent un rôle important dans le diagnostic rapide et le traitement efficace du cancer.

Dr Mrabit a également affirmé qu’AMSSNuR veille à l’élaboration et/ou à la révision des textes réglementaires et des guides en matière de sûreté radiologique dans le but d’assurer leur conformité et leur cohérence avec les normes de sûreté internationales, en particulier les exigences générales de sûreté de l’AIEA. Elle veille au respect par l’exploitant de ces dispositions réglementaires, notamment à travers les processus d’autorisation et d’inspection.

Enfin, Dr Mrabit a avancé que le Royaume du Maroc contribue et continuera à contribuer à la lutte contre le cancer du col de l’utérus à travers la coopération régionale et internationale et ce, (1) en organisant des ateliers et des formations au profit des professionnels de santé et du personnel de l’organisme réglementaire, (2) en facilitant l’accès sûre et sécurisé à la radiothérapie et (3) en partageant son expertise dans le domaine du contrôle réglementaire de la sûreté radiologique en vue de protéger les travailleurs, les patients, le public et l’environnement des risques inhérents aux rayonnements ionisants.


X
X
Skip to content