Mot du directeur

Directeur Générale

Dr Khammar MRABIT
Directeur Général

Tenue de la 2ème réunion du comité national pour l’élaboration de l’étude de la stratégie nationale de formation théorique et pratique en Sûreté et Sécurité Nucléaires et Radiologiques (SSNR).

 

Monsieur le Directeur Général,

Mesdames et Messieurs les Professeurs,

Mesdames et Messieurs les représentants des départements ministériels, des autorités et des organismes concernés par la sûreté et la sécurité nucléaires et radiologiques.

Permettez-moi, tout d’abord, de réitérer mes sincères remerciements pour avoir pris le temps pour contribuer à cette réunion et pour votre engagement aux côtés d’AMSSNuR pour la réalisation des phases de cette étude sur la stratégie nationale de formation en Sûreté et Sécurité Nucléaires et Radiologiques, et au-delà, notamment en ce qui concerne la mise à niveau du cadre réglementaire national de la sûreté et de la sécurité nucléaires et radiologiques et le développement de nos capacités nationales en la matière.

En effet, conformément aux missions qui lui sont assignées par la loi n° 142-12, dont le but est de protéger l’Homme, la société et l’environnement contre les risques liés aux utilisations, au stockage et au transport des sources de rayonnements ionisants dans les différents secteurs socio-économiques, AMSSNuR s’est engagée vis-à-vis de son Conseil d’Administration à la réalisation de cette étude de stratégie nationale de la formation qui devrait couvrir à la fois les volets professionnels ainsi que l’enseignement de base à l’université, dans les écoles d’ingénieurs, dans les instituts de formation technique et autres.

Mesdames et Messieurs

A l’issue de cette première phase dédiée au diagnostic à la fois des besoins et de l’offre de formation en sûreté et sécurité nucléaires et radiologiques, je voudrais vous faire part de notre satisfaction par rapport à la collecte et aux investigations sur le terrain qui n’ont pas été faciles.

Ceci nous a demandé l’envoi d’une centaine de courriers, la tenue d’une dizaine de réunions, l’organisation de deux ateliers de concertation et d’une mission d’experts de l’AIEA pour cadrer notre démarche par rapport aux recommandations de cette dernière et aux bonnes pratiques internationales en matière de développement et de maintien des capacités nationales de sûreté et de sécurité.

Effectivement, les orientations de l’AIEA, dans le domaine du développement des capacités nationales en sûreté et sécurité nucléaires et radiologiques, concernent à la fois les gouvernements, les autorités de règlementation et de contrôle, les exploitants et les organismes d’enseignement et de formation et ce, dans l’objectif de garantir des programmes d’applications nucléaires et radiologiques sûrs, sécurisés et durables.

En ce qui concerne le Royaume du Maroc, AMSSNuR œuvre à mettre à la disposition du Chef du gouvernement, Chef du Conseil d’Administration d’AMSSNuR, des politiques et des stratégies claires et intégrées, ainsi que des mécanismes de coordination efficaces pour la mise en place d’un programme national de renforcement des capacités humaines.

Mesdames et Messieurs

Dans le cadre de ses fonctions et de ses responsabilités en matière de réglementation et de contrôle, AMSSNuR, en concertation avec toutes les parties concernées, a déjà élaboré un projet de politique nationale de sûreté et de sécurité basé notamment sur le développement et le maintien des connaissances et des compétences.

La mise en œuvre de cette politique nécessite des programmes de formation et d’enseignement en relation avec les institutions nationales et avec les réseaux de coopération internationale.

Nos efforts sont aussi concentrés sur la mise à niveau du cadre réglementaire, y compris les aspects liés aux ressources humaines : la formation, la qualification du personnel et les agréments des services portant sur la formation, dont des projets sont actuellement en phase finale avant leur soumission au Chef du gouvernement.

Mesdames et Messieurs,

AMSSNuR est consciente de l’importance de l’élément humain et du développement à long terme des capacités nationales notamment en ce qui concerne la qualification des personnes chargées de la sûreté et de la sécurité nucléaires et radiologiques, ainsi que le maintien et le transfert du savoir. AMSSNuR s’est donc associé les services de ‘SIS Consultant’ pour élaborer cette stratégie nationale dont les premiers résultats vous seront présentés tout de suite par le prestataire de service.

En sa qualité d’autorité réglementaire de sûreté et de sécurité nucléaires et radiologiques, chargée d’apporter le conseil et l’appui à l’Etat, dans son approche, AMSSNuR s’est appuyée sur les orientations royales en matière de formation professionnelle et de développement des compétences dans tous les domaines socio-économiques.

AMSSNuR s’est aussi appuyée sur les référentiels de l’AIEA dans le domaine de la formation, des expériences d’autres pays ainsi que des expériences des secteurs nationaux de l’automobile et des énergies renouvelables.

Matérialisant la fin de la phase de diagnostic, ces premiers résultats sont conformes à l’approche de l’AIEA et révèlent les besoins et l’offre de formation au niveau national.

Néanmoins, ces résultats devraient être affinés et consolidés par les données nouvelles que vous aurez l’amabilité de communiquer à notre consultant et ce, avant de les traduire en programmes et en orientations stratégiques.

Ayant un caractère transversal et multidisciplinaire, ce travail de consolidation doit se faire dans le cadre de l’approche participative et concertée que nous avons initiée, dès le lancement de l’étude, avec l’ensemble des parties concernées et en concertation avec l’AIEA.

Mesdames et Messieurs

Nous organisons, aujourd’hui, avec vous cette réunion pour vous présenter les premiers résultats de l’étude et discuter avec vous les orientations des phases qui suivent l’étude notamment en ce qui concerne les programmes de formation, leur organisation, ainsi que les formes, les ressources, les responsabilités, et autres éléments nécessaires à la réussite de la stratégie.

Nous souhaitons, à travers votre participation, pouvoir recueillir des informations supplémentaires pour affiner ces premiers résultats et entamer la réflexion sur les programmes de formation, leur exécution et l’évaluation de leur efficacité.

En vous remerciant encore une fois pour votre engagement et pour l’intérêt que vous, et vos départements, autorités et organismes, portez à cette étude de stratégie de formation, je tiens à réitérer et souligner à nouveau le gain que notre pays entier tirera de ce travail de groupe.

Merci pour votre attention, votre soutien et pour votre contribution.