L’agence de régulation opérationnelle

images

Juridique, contrôle, réglementation… L’agence indépendante dans ses missions elle prépare les textes réglementaires et les soumet à l’Etat pour approbation

dg

Pour Khammar Mrabit, DG d’AMSSNuR, l’adoption de la loi 142-12 a permis au Maroc de se hisser au niveau des normes internationales de sûreté et sécurité nucléaires et radiologiques (Ph. NEA)

Khammar Mrabit est un expert de renommée internationale dans le domaine de la sûreté et de la sécurité nucléaires. Avant sa nomination récente à la tête d’AMSSNuR, il a passé près de trente ans à l’AIEA à Vienne en occupant plusieurs postes de responsabilité jusqu’à celui de directeur de la sécurité nucléaire. Dans cet entretien, il nous parle des principales missions de la nouvelle agence et sa valeur ajoutée.


– L’Economiste: Quelles sont les missions confiées à l’agence?
– Khammar Mrabit: 
La principale mission d’AMSSNuR consiste à veiller au respect de la conformité de la sûreté et de la sécurité nucléaires et radiologiques. Cela conformément aux dispositions de la loi 142-12 et la réglementation y afférente, ainsi qu’aux engagements du Royaume au niveau des normes et conventions internationales. Notre agence a été dotée d’une indépendance dans ses missions en tant qu’autorité réglementaire et de contrôle et qui dispose en plus de l’habilitation juridique.

– Comment contrôlez-vous l’utilisation pacifique de ces techniques?
– Selon la loi 142-12 portant création d’AMSSNuR, notre apport en tant qu’autorité indépendante de régulation et de contrôle, des utilisations pacifiques de l’énergie et des techniques nucléaires, consiste à préparer les textes réglementaires et les soumettre à l’approbation du gouvernement. De même pour les règlements et prescriptions techniques nécessaires à leur mise en application par les utilisateurs. Notre apport portera également sur les autorisations et les inspections des installations et des activités mettant en jeu des sources de rayonnements ionisants.
– Quels sont vos chantiers actuels?
– AMSSNuR assiste l’administration pour la mise en place du système national de protection physique des matières et installations nucléaires. Il s’agira également de mettre sur pied un plan national d’intervention en cas de situation d’urgence radiologique ou nucléaire.
L’AMSSNuR représente également une force de conseil pour l’administration sur les questions relatives à la sûreté, la sécurité et les garanties nucléaires. Nous apporterons notre assistance dans les négociations internationales en la matière. Enfin, la responsabilité de l’agence est aussi d’informer et communiquer sur les questions de sûreté et de sécurité relatives aux activités nucléaires ou radiologiques.

– Quelle est la place accordée à la coopération internationale, notamment avec les pays africains?
– Dans notre plan stratégique 2017/2021, nous accordons un intérêt particulier à la coopération régionale et internationale dans nos domaines de compétence et d’expertise. Sur le plan régional, nous avons l’ambition de mettre en place une plateforme de coopération, de formation et d’expertise avec les pays africains dans nos domaines de compétence. Je rappelle à cet effet que nous sommes en train de préparer une rencontre régionale avec les autorités similaires de la région et qui aura lieu à Rabat au mois de février 2017.

Propos recueillis par

Noureddine EL AISSI