MDM_2507

Tenue de la 3ème Session du Conseil d’Administration de l’Agence Marocaine de Sûreté et de Sécurité Nucléaires et Radiologiques, à Rabat le 26 octobre 2018

Présidée par le docteur Saadeddine El Otmani, Chef du Gouvernement, la troisième session du Conseil d’Administration de l’Agence Marocaine de Sûreté et de Sécurité Nucléaires et Radiologiques ‘AMSSNuR’ a été consacrée, entre autres, à la présentation et à la discussion du rapport annuel 2017 de l’Agence ainsi qu’au bilan de ses activités du 1er janvier à fin août 2018, et également à l’approbation de son plan d’action 2019 et le budget associé.

Il est très important de souligner que l’AMSSNuR organisera lors du premier semestre 2019, sous le Haut Patronage de Sa Majesté le Roi Mohammed VI que Dieu le Glorifie, et pour la première fois en Afrique et dans le monde arabe, la troisième Conférence Internationale des Autorités de Sécurité Nucléaire, et ce, dans le cadre de ses actions visant le renforcement de la coopération internationale et du positionnement de notre pays dans le domaine de la Sûreté et de la Sécurité Nucléaires et Radiologiques.

Monsieur le Président a apprécié les efforts d’AMSSNuR au vu des résultats obtenus en termes de nombre de projets de décrets élaborés et soumis à l’approbation du gouvernement, des inspections réalisées sur tout le territoire national, des conventions de coopération établies avec ses homologues dans plusieurs pays et aussi au niveau de la communication et de l’information du public en ce qui concerne la sûreté et la sécurité nucléaires et radiologiques dans notre pays.

Monsieur le Président a souligné la diversité des applications nucléaires dans notre pays et leur apport indéniable en médecine, industrie, agriculture, recherche scientifique et transport tout en notant l’importance du cadre législatif et réglementaire régi par la loi n° 142-12 et ses textes d’application en cours d’élaboration par AMSSNuR avec l’ensemble des départements, des organismes et des associations concernés.

Dr. Khammar Mrabit, Directeur Général d’AMSSNuR, a rappelé la vision, les objectifs du plan stratégique 2017/2021 ainsi que les programmes mis en place, pour assurer un haut niveau de sûreté et de sécurité dans toutes les installations et les activités mettant en jeu des sources de rayonnements ionisants, et qui visent la protection des travailleurs, des citoyens et de l’environnement contre les risques potentiels associés.

Il a noté qu’AMSSNuR a pu mettre en œuvre une stratégie claire et concertée pour mettre à niveau le cadre réglementaire national aboutissant à l’élaboration et à la soumission au chef du gouvernement de sept textes sur dix-sept, soit un taux de réalisation de 42 % en 14 mois.

Aussi, l’Agence a pu mettre en œuvre, au cours des huit premiers mois de l’année 2018, un programme d’inspection couvrant plus de 440 installations et activités mettant en jeu des sources de rayonnements ionisants sur le territoire national y compris le réacteur de recherche nucléaire de la Maamora.

Outre le programme d’inspection, AMSSNuR a mis en place un plan pour améliorer le système des autorisations qui a permis d’augmenter le nombre de dossiers de demandes et d’accélérer le traitement des requêtes matérialisé par l’octroi de 4 autorisations par jour.

Ces réalisations, a souligné le Directeur Général d’AMSSNuR, n’ont pu être possibles que grâce au soutien du Conseil d’Administration et départements compétents en accordant plus de ressources à l’Agence. Dans ce cadre, l’effectif des ressources humaines a atteint, à fin septembre 2018, 50 cadres et agents, dont 42 % sont des femmes.

Un programme de formation, de plus de 120 Semaines-Hommes, a été mis en place pour acquérir les compétences et l’expertise nécessaires à l’exercice des fonctions réglementaires telles que prévues par la loi n° 142-12 et conformément aux normes de l’AIEA et aux bonnes pratiques internationales dans le domaine, a-il-souligné.

Ont été exposé également, lors de cette réunion, les efforts et actions entrepris pour le renforcement de la coopération avec les partenaires nationaux, africains et internationaux, notamment les organismes réglementaires similaires, les organisations internationales et autres parties, et ce, en organisant des formations et rencontres d’experts ayant profité au personnel de l’Agence et des départements compétents au niveau national. Dans ce même cadre, l’Agence a bénéficié de dons d’équipements de détection pour ses missions de contrôle et d’inspection.

Au volet managérial, AMSSNuR a initié plusieurs chantiers portant sur l’adoption des bonnes pratiques de gouvernance telles que recommandées par le Ministère de l’Economie et des Finances, et qui ont été concrétisés par la mise en place du Comité d’Audit et du Comité Scientifique ainsi que la réalisation de l’audit des comptes de l’Agence au titre des exercices 2016 et 2017 et d’une étude de tarification de ses prestations de services.

En conclusion, Dr. Mrabit a souligné qu’AMSSNuR poursuivra, au titre de l’exercice 2019, ses efforts pour l’accélération de la mise à niveau du cadre réglementaire et la poursuite des activités d’appui à l’Etat en matière de sûreté et de sécurité nucléaires et radiologiques et des garanties nucléaires, ainsi que le renforcement de la coopération régionale et internationale.

AMSSNuR compte également consolider son positionnement en Afrique par le biais de la coopération sud-sud et triangulaire en s’engageant dans les réseaux régionaux et en offrant son expérience dans le domaine de la réglementation de la sûreté et de la sécurité aux autorités africaines intéressées, a-t-il précisé.

Concernant le volet managérial, le plan d’action 2019, a conclu le Directeur Général d’AMSSNuR, sera marqué par la mise en place d’un système de management intégré conformément à la législation marocaine et aux recommandations de l’AIEA en matière de gouvernance des autorités nationales de sûreté et de sécurité nucléaires et radiologiques.

Laisser un commentaire