DSC_0169

Retour sur la rencontre régionale d’AMSSNuR avec les acteurs des secteurs nucléaire et radiologique de la région de Marrakech-Safi

                              

Reportage réalisé par la chaîne Al Aoula

Dans le cadre de mise en œuvre de sa politique de communication avec les acteurs des secteurs nucléaire et radiologique et le public, la deuxième rencontre organisée par AMSSNuR, le 30 novembre 2017 à Marrakech, a été couronnée d’un important succès à la fois vis-à-vis des opérateurs régionaux dont la participation s’est distinguée par la qualité des interventions et une couverture médiatique importante de cet événement.

En effet, plus d’une cinquantaine de professionnels représentant en majorité le secteur médical et l’enseignement supérieur ont pris part à cette rencontre d’information et contribué au débat qui a été focalisé sur les nouveautés apportées par la loi n° 142-12 et les programmes en cours de mise en œuvre par AMSSNuR.

La presse locale et nationale présente à cet événement a échangé avec la Direction Générale d’AMSSNuR, et ses responsables, au sujet de son plan stratégique 2017/2021 pour la mise à niveau du cadre réglementaire dans les domaines de sûreté et de sécurité nucléaires et radiologiques et également avec les opérateurs qui se sont exprimés en ce qui concerne les apports de la loi n° 142-12 et de l’intérêt de ce genre de rencontres de sensibilisation.

DSC_0054-min

Ainsi, à travers cette rencontre, AMSSNuR a communiqué avec les acteurs de la région, sur les orientations de son plan d’action 2018, adopté, en octobre dernier, par le Conseil d’Administration notamment les résultats du Comité de mise à niveau du Cadre Réglementaire (CCR) mis en place depuis le début de l’année pour la mise à niveau du cadre réglementaire dont les principaux textes ont été présentés et discutés.

En impliquant tous les départements ministériels et les associations professionnelles concernées par la sûreté et la sécurité nucléaires et radiologiques, six textes d’application de la loi n°142-12 portant principalement sur la radioprotection et la sécurité nucléaire ont été élaborés et seront présentés incessamment aux autorités concernées.

Quant au débat, les acteurs, comme les journalistes, ont adressé des questions pertinentes concernant à la fois la mise en œuvre du nouveau cadre réglementaire, l’accompagnement d’AMSSNuR des différentes parties concernées, la formation en radioprotection, la communication et l’information du public et la coopération dans les domaines de compétences d’AMSSNuR.

Les réponses fournies par la Direction Générale et le responsable de l’Agence se sont caractérisées par leur clarté et franchise par rapport à la démarche graduée, compréhensive et d’accompagnement que l’Agence est en train de mettre en œuvre notamment à travers le programme des inspections et de communication avec les opérateurs et le public.

Dans le cadre de sa démarche participative de mise à niveau réglementaire, AMSSNuR compte s’appuyer sur l’implication et la contribution active de l’ensemble des parties concernées en particulier les départements ministériels, les associations professionnelles et les acteurs et ce, afin de se conformer aux dispositions de la loi n° 142-12 de sûreté et de sécurité nucléaires et radiologiques, aux obligations internationales relatives aux conventions contraignantes ratifiées par le Royaume du Maroc et aux standards et aux orientations internationaux en la matière.

La coopération internationale avec l’Agence Internationale de l’Energie Atomique ‘AIEA4, l’Union Européenne ‘UE’, les autorités consœurs dans plusieurs pays amis et les réseaux internationaux et régionaux de partenariat et d’échange dans les domaines de la sûreté et la sécurité nucléaires et radiologiques, constitue pour l’Agence un levier très important pour développer ses programmes et également pour en faire bénéficier la communauté nationale.

Concernant la formation, les professionnels de la région de Marrakech-Safi ont été informé de l’étude en cours pour l’évaluation des différents besoins, stipulés par la loi n°142-12 et ses textes d’application, qui s’inscrit dans le cadre de la politique et la stratégie nationale de l’éducation et la formation et que l’Agence souhaite soumettre aux autorités concernées.

Cette étude de stratégie de formation et d’éducation dans les métiers liés à la sûreté et sécurité nucléaires et radiologiques sera réalisée dans le cadre de la concertation avec l’ensemble des parties concernées et également avec l’assistance de l’AIEA et l’UE.

DSC_0178-min

Quant à l’information du public, en ce qui concerne les processus réglementaires relatifs à la sûreté et la sécurité des activités et des installations utilisant les sources de rayonnement ionisants, l’engagement de l’Agence sera maintenu et aura l’occasion de faire le point dans trois nouvelles étapes qui l’amèneront au cours de 2018 aux régions de Tanger-Tétouan-Al Hoceima, Fès-Meknès, l’Oriental, Laâyoune-Sakia El Hamra et Casa-Settat.

Notre objectif est de couvrir l’ensemble du territoire du royaume au cours des deux années à venir et de pouvoir communiquer avec l’ensemble des opérateurs nationaux sur les progrès et l’état d’avancement des chantiers de mise à niveau du cadre réglementaire de sûreté et sécurité et ce, conformément aux missions qui sont assignées à l’Agence par la loi n°142-12.