DSCN1878

Programme d’engagement international sur les garanties nucléaires (INSEP) Principes fondamentaux de la comptabilité des matières nucléaires

Dans le cadre de la coopération technique avec l’Administration Nationale de la Sécurité Nucléaire (NNSA), Etats Unis, l’Agence Marocaine de Sûreté et de Sécurité Nucléaires et Radiologiques (AMSSNuR) a organisé un Atelier National sur les Principes Fondamentaux de la Comptabilité des Matières Nucléaires (NMAC) à Rabat, du 26 février au 2 mars 2018, dans le cadre du Programme International d’Engagement sur les Garanties Nucléaires (INSEP). L’objectif de ce cours était de former les experts techniques d’AMSSNuR et du Centre National de l’Energie, des Sciences et des Techniques Nucléaires (CNESTEN) aux bonnes pratiques de comptabilité des matières nucléaires détenues au Royaume du Maroc.

Ce cours a offert aux participants une formation pratique sur la façon de suivre les matières nucléaires, pour répondre aux exigences de garanties nucléaires nationales et à celles de l’Agence Internationale de l’Energie Atomique (AIEA).

En effet, l’AIEA applique des Garanties Nucléaires – mesures techniques utilisées pour vérifier que les matières nucléaires d’un État sont comptabilisées et déclarées correctement – afin de donner à la communauté internationale l’assurance que les matières nucléaires à usage civil ne sont pas détournées pour la fabrication illicite d’armes nucléaires.

Tout au long de la semaine, des experts en garanties nucléaires du Laboratoire National de Los Alamos (LANL), Etats Unis, InSolves, Inc. Etats Unis, et du Laboratoire National Brookhaven (BNL), Etats Unis ont fourni des enseignements, des explications et des clarifications, et ont partagé des conseils pratiques basés sur leur longue expérience nationale et internationale dans le domaine des Garanties Nucléaires. Grâce à des conférences, des études de cas, des travaux de groupe, des discussions guidées et des exercices sur table, les participants à cette formation ont appris à établir un NMAC. Les participants ont également pris connaissance des instruments juridiques internationaux pour la non-prolifération nucléaire et les garanties nucléaires ; ainsi que de la méthodologie de l’AIEA pour la  description des activités de vérification sur le terrain et leur rôle dans la mise en œuvre des accords de garanties.