gc62-gnnsn2-190918-1140x640

Contribution du Royaume du Maroc à la 62ème Conférence Générale de l’AIEA, Vienne, Autriche, du 17 au 21 septembre 2018 : Bilan du 3ème jour

A l’occasion de ce troisième jour, les efforts de la délégation marocaine se sont intensifiées en termes d’activités portant notamment sur :

1. La déclaration de son excellence l’ambassadeur de sa majesté le Roi à Vienne devant la conférence générale de l’AIEA ;
2. La présidence par Dr. Khammar Mrabit des travaux de la neuvième réunion annuelle du réseau GNSSN ‘Global Nuclear Safety and Security Network’ qui réunit plusieurs autres réseaux régionaux y compris le réseau africain des autorités de sûreté nucléaire ‘FNRBA’ et également les principaux donateurs ;
3. L’organisation du side event Maroc.
Concernant la déclaration officielle du Royaume, son excellence a souligné, devant les délégations des Etats membres la qualité et l’importance de la contribution nationale aux activités de l’AIEA en termes de transfert de savoir, de formation et d’expertise dans les domaines des applications des techniques nucléaires et de la réglementation associée tout en précisant que « le Royaume du Maroc aspire, à travers son mandat au Conseil des gouverneurs, à poursuivre résolument son engagement à soutenir le rôle de l’AIEA dans l’assistance technique fournie aux Etats membres, ainsi que dans le renforcement de la coopération internationale en matière de sécurité nucléaire, et dans la coordination entre les organisations internationales et autres initiatives internationales en la matière ».
Il a ajouté que : « le Maroc réitère sa ferme volonté de continuer à promouvoir l’engagement politique, accroître la sensibilisation et de maintenir l’élan sur le renforcement de l’architecture mondiale de la sécurité nucléaire ».
« … Notre pays contribuera à promouvoir le dialogue, la négociation et l’action multilatérale au sein du Conseil des gouverneurs dans le domaine du transfert des technologies nucléaires, de la sûreté et de la sécurité, de la vérification et de la coopération technique. », a-t-il conclu.
Dans ce cadre, il a rappelé l’importance de la mise à niveau du cadre réglementaire pour décliner les dispositions de la loi n° 142-12 relative à la sûreté et à la sécurité nucléaires et radiologiques et à la création d’AMSSNuR en tant qu’autorité nationale chargée de l’élaboration des textes réglementaires et de l’instauration d’un régime d’autorisation et d’inspection conformément aux standards et aux orientations de l’AIEA et aux bonnes pratiques internationales.
Ce même message a été relayé par la délégation d’AMSSNuR lors de la neuvième réunion du GNSSN, présidée par Dr. Khammar Mrabit, et qui a connu la participation d’une centaine de personnes représentant les autorités de sûreté et sécurité des Etats membres de l’AIEA et également les donateurs américains, européens, chinois, coréens et autres.
A cette occasion, AMSSNuR a présenté les principaux résultats de la stratégie adoptée pour mettre à niveau le cadre réglementaire national en intégrant les aspects de sûreté, sécurité et des garanties nucléaires ainsi que leurs interfaces.
En marge du GNSSN, la délégation d’AMSSNuR a tenu une réunion avec les représentants de l’organisme allemand de support technique à l’autorité de sûreté (GRS) avec lequel un mémorandum d’entente a été établi depuis avril 2018. L’objectif de cette réunion est d’identifier les actions prioritaires à entreprendre pour 2018-2019, notamment pour développer les activités d’AMSSNuR et d’explorer les opportunités de coopération triangulaire AMSSNuR-GRS-Afrique.
Ces résultats ont été présentés, aussi, au cours du side event présidé et animé par son excellence, Monsieur l’ambassadeur du Royaume du Maroc, sous le thème ‘Contribution to capacity building in Africa’ et qui a connu la contribution du CNESTEN, d’AMSSNuR, du CNRP et de l’Université Mohammed V de Rabat.

DSC_0144

Side Event du Royaume du Maroc

Cette manifestation a été marquée par le nombre et la qualité des participants représentant plusieurs pays africains et également de l’AIEA, l’UE, l’OCDE et autres.
En saisissant cette opportunité, la délégation d’AMSSNuR a mis l’accent sur l’expérience acquise dans le domaine de l’élaboration des textes réglementaires, de la mise en place d’un régime d’autorisation et d’inspection, de la conception d’un système de management intégré et de la gouvernance d’une jeune autorité de sûreté et de sécurité nucléaires et radiologiques.
A la clôture des travaux de ce side event, Dr Mrabit a réitéré la volonté et la disponibilité d’AMSSNuR de partager l’expérience acquise dans le domaine de la sûreté, la sécurité et les garanties nucléaires avec tous les Etats membres africains de l’AIEA.
A cet effet, AMSSNuR est prête à recevoir les délégations africaines intéressées et aussi les stagiaires, et ce, dans le cadre d’accord de coopération à mettre en place avec ces institutions.
Dans ce sens, la délégation d’AMSSNuR a tenu une réunion avec Dr Salah Mouley Ahmed, Directeur de l’autorité mauritanienne pour finaliser un projet de Mémorandum d’entente entre les deux institutions dont la cérémonie de signature sera organisée à Rabat au cours du mois de novembre 2018.