DSC_0097

Atelier sur l’outil SARCoN ‘Systematic Assessment of Regulatory Competence Needs’

Consciente de l’importance de développer ses compétences en matière des fonctions réglementaires liées à la sûreté et la sécurité nucléaires et radiologiques, AMSSNuR a organisé, du 26 au 30 novembre 2018 à Rabat, un atelier de formation, au profit de son personnel technique et de support, portant sur l’outil SARCoN ‘Systematic Assessment of Regulatory Competence Needs’ développé par l’AIEA au bénéfice de ses Etats-Membres.

A cette occasion, les responsables des entités chargées du développement des ressources humaines ont présenté aux experts de l’AIEA la stratégie adoptée par AMSSNuR pour se doter des ressources nécessaires pour remplir ses fonctions réglementaires et ses métiers (Autorisation, Inspection, Réglementation, Mesures de coercition, Appui à l’Etat, Information du public et Coopération Internationale).

De leur côté, outre la présentation de l’expérience de l’autorité Belge en matière d’utilisation de SARCoN, les experts de l’AIEA ont détaillé toutes les rubriques de cet outil, ses phases d’implémentation ainsi qu’une feuille de route pour son intégration dans le schéma directeur des ressources humaines d’AMSSNuR visant le recrutement d’ici 2021 et la qualification de plus de cent ingénieurs, masters, administrateurs et techniciens.

A travers cet atelier, les représentants d’AMSSNuR ont pu bénéficier de l’expertise de l’AIEA pour consolider le programme support de l’Agence visant la mise en place des outils modernes de management des ressources humaines portant sur le recrutement, la formation, la gestion des carrières, le management des connaissances et du savoir ainsi que le développement de la culture de sûreté et sécurité lesquels sont nécessaires à l’exercice de ses missions et la réalisation de ses objectifs stratégiques et son ambition.

Dans ce cadre, un ensemble d’actions prioritaires ont été identifiées et seront mises en œuvre dans les semaines qui suivent pour se conformer aux recommandations des experts de l’AIEA et permettre l’implémentation progressive de l’outil SARCoN.

Laisser un commentaire